juin 2007 (2)

mardi 26 juin 2007

Forza Motorsport 2 : le test

Il est des jeux dont le passage de la Xbox à la Xbox360 est surveillé par l'ensemble de la communauté des joueurs. Forza était de ceux-là . D'autant plus que la démo arrivée au début de mois de mai, avait de quoi nous rendre légèrement sceptiques. l'heure n'est plus au sueurs froides, ni aux mains moites. Il est temps d'enfiler ses gants, de sortir le sapin qui sent bon et de faire crisser les pneus ! Accrochez vos ceintures, Forza 2 est dans les bacs et le test suivant va essayer d'ausculter la belle mécanique développée par Turn 10, pour le compte de Microsoft.

Météo radieuse, mais avec quelques nuages tout de même...

Tel est le constat général pour ce nouvel opus de Forza Motorsport. Graphiquement, osons dire que ce jeu est tout de même beau (ne pas oublier : ne jamais se fier totalement à la démo). Les voitures (au nombres de 300, sous licence officielle) répartie en une dizaine de classe sont superbement modélisées ( à un tel point que, sur l'autoroute, ces derniers jours, je n'ai pas eu de mal à identifier et à baver devant les TVR, Ford Gt, Corvette et autres monstruosités qui me doublaient pour aller vers Le Mans en venant d'Angleterre). Vous pourrez aussi apprécier les nombreux détails (rétroviseurs extérieurs actifs) et reflets en temps réel et autres jeux d'ombre sur votre carrosserie lustrée et vous verrez également au fil des tours votre voiture devenir de moins en moins rutilante, avec de la terre et de la poussiére de carbone des freins !


Les circuits sont également beaux, avec un ligne d'horizon impressionnante. New York, seul circuit en ville, est aussi impressionnant avec ses gratte-ciel et les nombreuses publicités lumineuses. C'est vrai que par rapport à d'autres jeux, cela peut paraître un peu vide et monotone tous ces circuits. Il y a toutefois des spectateurs derrière les grillages en bord de piste, d'accord, ils ressemblent un peu au mannequin animès qu'on peut voir parfois aux abords des chantiers routiers. Mais si vous êtes comme moi un joueur lambda, vous aurez que peu l'occasion d'avoir le temps d'admirer le paysage. Toutefois vous vous rendrez compte des petits détails sympathiques, comme la poussière soulevée par le passage d'un concurrent sur le bord de la piste, par la fumée des pneus suite à un dérapage ou un freinage trop appuyé, ou à cause d'un moteur à l'agonie. Vous remarquerez aussi forcément un léger « scintillement » sur les vibreurs et parfois au niveau du grillage en bord de piste. Pour certains, l'aliasing est flagrant. Je ne l'ai pas remarqué, mais il est vrai que je n'ai pas un écran HD, mais seulement une télé à tube cathodique de très bonne facture.


Par contre, Il fait toujours beau et soleil sur les circuits de Forza 2. Et là , c'est vraiment dommage, à défaut de conditions climatiques variables, on aurait aimé voir une évolution de la luminosité et (soyons fous !) des courses de nuit à la lueur de nos phares. Graphiquement, les dégâts sont généralement assez bien rendus (quelques textures sont assez grossières) et la tôle bien froissable. (il est à qui le pare-choc qui traîne au milieu de la piste ? ). Il y a également quelques bugs d'affichage dans l'atelier de peinture.
Il est important de souligner que le jeu est extrêmement fluide et l'animation ne souffre quasiment d'aucun défaut ( sauf en solo parfois avec un petit freeze d'1/2 seconde au début de course). Rassurez vous aussi, sur le live la qualité est la même que dans le mode solo.


Au niveau sonore, il n'y a que peu de choses à dire, les bruitages et les sons des moteurs sont bien rendus. Durant la course, les bruits de l'environnement sont déformés et assez peu audibles, ce qui est logique. Mais à l'arrêt sur le bord de la piste vous pourrez profiter des petits oiseaux !!! Certains regretterons de ne pouvoir avoir la bande sonore pendant la course (personnellement c'est aussi bien car avec le bruit du moteur, des dérapages et des freins, c'est amplement suffisant). Cette bande sonore présente dans le menu est réellement très agréable à écouter, avec des artistes reconnus.

Seul, c'est bien !

Mais les graphismes ne sont pas les seuls garants de la qualité d'un jeu. La jouabilité en est un élément essentiel. L'interface de Forza Motorsport 2 est simple et ergonomique et graphiquement très agréable. Vous aurez ainsi le choix entre les deux modes solo ( Carrière et Arcade), le mode multijoueur et la configuration de votre jeu. Il y a de quoi être occupé pendant pour de nombreuses heures. La durée de vie de Forza 2 promet d'être conséquente. Ainsi, dans le mode « arcade », vous aurez 15 courses dans le mode exhibition permettant de débloquer 45 voitures. Les contre-la-montre se dérouleront sur 25 circuits et débloqueront les 25 voitures utilisées. Dans le mode solo, vous aurez la possibilité de parcourir les 47 tracés du jeu (répartis sur les 13 circuits (réels, dont le mythique Nurburgring et ses 20 km, et fictifs). La partie arcade est relativement courte. Par contre, vous ne resterez pas sur votre faim avec le mode carrière.


Dans ce mode, après avoir choisi une région (vous pourrez ne changer au fur et à mesure du jeu, moyennant crédits) vous allez vous constituer un garage et au fur et à mesure des courses remportées, vous gagnerez des crédits et vous augmenterez votre niveau et le niveau de vos voitures. Ces crédits sont le nerf de la course, ils permettront de vous achetez le bolide de vos rêves (ou plus simplement la voiture la plus adaptée à la course que vous courrez !) parmi plus de 300 voitures. Ces voitures sont réparties en 10 classes, des voitures de série classique au prototype en passant par les voitures GT, parmi de nombreuses marques sous licence officielles (Ferrari, Porsche , Chevrolet, Dodge, Toyota, Honda etc ...). Vous pourrez améliorer les performances et la rareté de vos voitures en achetant des pièces mécaniques et aérodynamiques. Au fur et à mesure de votre progression, vous pourrez profiter de véhicules offerts par les fabricants de votre région et aussi bénéficiez de remise sur les pièces des différents constructeurs et préparateurs et aussi de remises sur les voitures de votre région.


Vous devrez participer à environs 314 courses, réparties en plusieurs championnats ou épreuves (des plus courtes aux plus longues endurances). Se targuant d'être un véritable jeu de simulation automobile, on peut dire que c'est effectivement une réussite. En effet, les différentes surfaces (graviers, sables, enrobés, dalles bétons ...) ont une réelle incidence sur la conduite. La physique des véhicules est fidèlement retranscrite et il faudra faire attention aux transferts de masse, d'autant plus que la gestion des dégâts (paramétrable) et la consommation et l'usure des pneus ont été améliorées par rapport à Forza 1. Vous aurez donc la possibilité de vous arrêter au stand pour réparer (sauf les pièces de carrosserie) ou pour faire le plein. Mais malheureusement l'interactivité des stands est inexistante, il ne sera pas possible d'améliorer le temps d'arret par des combinaisons de touches ou de choisir la quantité d'essence embarquée. Pour dompter vos bolides, vous aurez la possibilité d'effectuer des réglages, notamment avec l'aide de la télémétrie détaillée. Au niveau des réglages, il sera possible de charger les réglages des autres joueurs pour peu que ceux-ci soient partagés. Et cette fois ci, pour ces réglages, il sera indiqué les pièces utilisées par le joueur auquel vous avez pris les réglages (je sais pas si j'ai été très clair, mais c'est un peu comme quand on est nul en mécanique et qu'on veut se lancer dans les réglages). Il sera également possible de régler les voitures autres que celles de son garage. Il est dommage qu'il n'y ai pas assistant pour ces réglages, à l'image de ce qui s'est fait pour F1 Championship Edition sur PS3.


Bien entendu, vous aurez la possibilité de bénéficier non seulement d'indication de trajectoire et de freinage, mais aussi d'aide à la conduite telles que l'anti-patinage (TCS), l'antiblocage des roues au freinage (ABS) et de correcteur de trajectoire (ESP) et bien sur la boite automatique. Après un petit temps d'adaptation, la désactivation de ces aides peut permettre de mieux contrôler les véhicules et notamment gagner de précieux centièmes. Le volant sans-fil de Microsoft est aussi adapté au jeu, mais nécessitera pour être efficace un bon réglage de la sensibilité (personnellement, j'ai encore et toujours du mal à m'y faire et je passe plus de temps en perdition, qu'a contrôler ma voiture, mais je vais persévérer). L'utilisation de ces aides et assistances influera sur la quantité de crédits remportés à l'issue des courses. Plus la difficulté sera élevée, plus cela sera payant.

Au niveau de la jouabilité, vous aurez le choix entre 4 vues, dont 2 vues arrière assez redondantes. Une vue de capot, qui semble assez peu pratique, sans visibilité sur les cotés et derrière et une vue au niveau de pare-chocs, avec rétroviseur intérieur. Sur toutes ces vues, vous pourrez choisir d'afficher des paramêtres utiles à votre conduite, notamment l'indicateur d'aspiration par exemple. Il manque clairement la vue intérieure, qui aurait accentué plus encore le coté simulation.


Du coté de l'intelligence artificielle, nous pourrons choisir parmi 3 niveaux de difficulté. Le moins que nous puissions dire, c'est que cette IA, gérant les 7 autres concurrents, pourrait nous laisser perplexe. En effet, le comportement des adversaires est assez peu prévisible. Ainsi, Ã un moment, vous verrez que la voiture derrière vous freinera pour ne pas vous rentrer dedans, et qu'une autre fois, elle gardera sa trajectoire coûte que coûte, quitte à vous rentrer dedans. A quelques moments, les voitures contrôlées par la console pourront aussi faire des erreurs et se rater légérement dans un virage. Les différents pilotes gérés par la console, ont une expérience qui pourra évoluer durant votre carrière car vous les rencontrerez plusieurs fois au cours de celle-ci. Ces mêmes pilotes pourront être recrutés pour vous remplacer lors des courses moyennant tout ou partie des gains, en fonction de sa compétitivité.


Mais ce n'est pas tout. Fort de son succès dans Forza 1, la fonction de personnalisation graphique de vos voitures, est encore et toujours plus présente. Assez proche dans sa forme par rapport à la version précédente, cette fois l'atelier de peinture va démultiplier vos possibilités. En effet, ce n'est pas moins de 1000 calques que vous pourrez appliquer sur chaque « face ». Ces modèles de calques sont plus nombreux et ils intêgrent notamment des chiffres et des lettres, avec plusieurs styles, autant dire que cela facilite la tâche ( de peinture, arf !). Vous pourrez aussi grouper plusieurs calques et sauvegarder cet ensemble que vous pourrez ensuite appliquer sur d'autres modèles de voiture, et ça c'est vraiment un vrai plus. Vous pourrez dupliquer la livrée entière d'une voiture sur une autre voiture du même modèle. Quand on voit certaines voitures, on ne peut qu'être qu'admiratif ( et aussi beaucoup moins quand des abrutis s'amusent avec les symboles nazi ...). Une fois votre oeuvre terminée, vous pourrez l'éterniser avec le mode photo et la rapatrier sur le site officiel de Forza 2 (et l'enregistrer ensuite pour vous).


Mais 8 c'est mieux !

Comme vous avez pu le constater, il y a vraiment de quoi s'occuper avec le mode solo. Mais la force la xbox 360 est quand même son mode xboxlive et ses parties multijoueurs. Forza Motorsport 2 ne pouvait donc pas faire l'impasse sur la partie multijoueur.. Dans l'interface du jeu, il y a donc tout un onglet consacré au mode multijoueur, en ligne ou hors ligne.
Déconnecté, vous pourrez donc faire des courses en écran partagé et aussi en lan. Connecté, vous allez pouvoir profiter de la richesse du mode xboxlive. Vous allez pouvoir faire des courses en solo ou en équipe sur tous les circuits et dans toutes les classes. Les serveurs étant dédiés, ce n'est pas un concurrent qui héberge la partie et donc le « gérant » de partie pourra se déconnecter en cours de partie, la gestion sera transmise à un autre joueur. Dans la gestion des courses, vous pourrez décider si ce sont des courses uniques ou des séries de courses, les aides et assistances autorisées, les classes de voitures permises, le niveau des dégâts et de la gestion de ses pneumatiques et de son essence. Tout ceci était déjà possible auparavant, mais désormais vous pourrez choisir la grille de départ (selon la performance, le classement ou aléatoire), vous pourrez aussi décider de la durée de course restante après le passage du premier sur la ligne d'arrivée. Cette dernière fonction est bien pratique, notamment pour les courses longues, où auparavant seul les deux-trois premiers empochaient des crédits et les derniers n'avait rien du tout (c'est toujours le cas pour le dernier). Vous allez ainsi pouvoir vous mitonner des petites courses bien sympas ! Il y a assez peu de lag sur les parties, mais cela arrive parfois pour un ou deux concurrents (et cela fait souvent des dégâts importants, car les mouvements des voitures sont imprévisibles).


Trois fonctions font leur apparition dans ce mode xboxlive. Il s'agit de Forza Tv, à l'image de PGR3 vous pourrez assister des courses jugées intéressantes par le jeu, c'est assez anecdotique. Part contre, vous pourrez donner une voiture à un de vos amis du live, ce qui s'avère bien pratique pour partager les peintures de voitures. La meilleure des fonctions reste la salle d'enchère, ou vous pourrez mettre en vente et acheter des voitures. Lors de la création de vente, vous pouvez décider du montant initial, de la possibilité ou non d'avoir un achat immédiat. Vous pouvez aussi décider de la mise en évidence de votre vente (moyennant des frais supplémentaires), de la durée de la vente (plus la voiture est exposée, plus cela coûtera) et du verrouillage de la livrée ( l'acheteur ne pourra modifier la peinture, à moins de l'effacer complètement, donc il ne pourra pas non plus la sauvegarder pour l'appliquer ailleurs) Ainsi par exemple, une vente, sans mise en avant de 2 heures coûtera 100 crédits et la même vente coûtera 400 cr pour huit heures et la promotion de la vente multipliera par dix les frais. Toute enchère passée dans la dernière minute aura pour effet de faire repartir le compteur à 2 minutes. Ce qui favorise fortement la montée finale du prix. Par contre vous ne pouvez décider du montant de votre enchère. Celui ci augmente progressivement en fonction du prix actuel de la voiture. Ces enchères vous permettront d'acquérir des voitures que vous n'avez pas encore la possibilité d'acheter dans le mode carrière. Vous pourrez suivre vos ventes et enchères sur le site officiel du jeu.


Sur la ligne d'arrivée, Forza Motorsport 2 sans forcer son talent au niveau graphique et de l'originalité remporte l'épreuve sur les chapeaux de roue. Quelques nouveautés et une réalisation sans faille lui promettent un réel succès. Les assistances et aides à la conduite lui assurent un large public, avec le fait que chacun pourra conduire avec plaisir ces voitures On peut toutefois rester perplexe sur l'intelligence artificielle, le faible nombre de circuits, la stabilité météorologique. Forza Motorsport 2 a encore quelques bons mois pour profiter de son leadership, en attendant l'arrivée de PGR4 et de ses conditions climatiques variables.

Ambiance Sonore : 18/20
Une bande sonore à la hauteur du jeu, et des moteurs assez bien reproduits, dans les standards en matière de jeu vidéo.

Graphisme : 16/20
C'est beau, mais on s'attendait à mieux (nous sommes sûrement trop exigeants). Il reste quelques défaut ici et là . Mais c'est une merveille de fluidité ! C'est rapide et nerveux !

Jouabilité : 17/20
Que l'on soit pro simulation ou conducteur du dimanche, conduire sera un plaisir immédiat.

Mode Solo : 17/20
Vous n'allez pas vous ennuyer !

Mode XboxLive : 19/20
Ne boudons pas notre plaisir, tout est paramètrable. Laissez LGX ouvert en attendant les ladders et venez nous rejoindre sur la piste. Pilotes allumez les moteurs ! GO !!!!!!!!


Note Générale : 17/20
Microsoft et Turn 10 ont bien réussi le passage de Forza Motorsport 2 sur la console de référence du moment. Mais ils n'ont pas forcé leur talent graphiquement. Il y a assez peu de nouveauté par rapport au premier opus, mais la réalisation est sans faille et le plaisir de jeu est bien là . C'est quand même le principal. La Xbox 360 va sentir l'essence et la gomme surchauffée pendant de long mois ! Forza !!!
 […]

Lire la suite

lundi 11 juin 2007

Pilotes, allumez vos moteurs !

Il est enfin arrivé, après une démo assez peu représentative à postériori ! Disponible depuis mercredi soir Forza Motorsport 2 prend dignement la succession de la première version sur la xbox. Graphiquement pas si mal que ça, il est aussi très complet et laisse une bonne latitude aux joueurs, en proposant une approche allant de l'arcade à la simulation. Bien sur plus la difficulté est élevée et plus vous débloquerez rapidement , les voitures, les épreuves et les remises sur les pièces mécaniques.

La personnalisation des véhicules est toujours présente et pour certains cela suffirait presqu' entièrement à leur bonheur. Cette personnalisation est d'autant plus intéressante que les véhicules pourront faire l'objet de vente et d'enchères en crédit du jeu ! Certains artistes pour peu qu'ils protègent leurs œuvres en bloquant les livrées vont se faire de jolis pactoles ( par exemple, j'ai pu vendre une mini, avec un habillage Scarface, 45000 crédits alors que la voiture neuve ne m'avait couté que 6000 crédits : une belle culbute qui m'a permis d'amortir le prix d'achat de la 1ere mini avec la livrée modifiable.


Pour 65 euros ce jeu vaut le coup et promet de longues heures à se tirer la bourre sur de nombreux circuits, au volant de 300 voitures environs.  […]

Lire la suite