août 2010 (9)

mercredi 25 août 2010

Call of Duty Black Ops : Fanday

Cet après-midi, c'est dans les salons de l'Hotel Intercontinental, à deux pas de l'Arc de Triomphe, qu'Activision m'a convié à assister à la présentation du futur hit du mois de Novembre : c'est à dire Call of Duty Black Ops. C'est Josh Olin, le Community Manager du jeu qui s'était déplacé en personne (l'équivalent du Robert Bowling pour Modern Warfare). Dans la salle, un cinquantaine de sièges étaient installés devant 2 panneaux représentant quelques personnages de Black Ops, une tv, quelques spots rouges pour l'ambiance (sous marin en plongée) et un petit buffet avec amuse-gueules sucrés et jus d'orange, thé et café ! Bien loin des Bonbecs, Pizza et Coca auxquels on est habitué ! Après une interminable attente (une petite 20aine de minutes) Josh Olin a pris la manette et nous a présenté succinctement que le jeu ne décrira pas des évènements qui se sont réellement passés. C'est juste un fiction, qui se déroule pendant la période de la guerre froide en Russie et extrême-orient.

Aucune question ne devait être posée sur le mode multijoueurs. Car les infos sur celui-ci seront officialisées le 1 septembre. Aucune photo n'était autorisée, ni de vidéo, de l'écran. En gros, je ne m'attendais donc pas à de grosses révélations et je commençais déjà à être un peu déçu.


Josh a donc pris la manette et nous a montré 3 niveaux (enfin morceaux de niveau pour être précis) : dont celui de la Gamescom (niveau intitulé WMD - armes de destruction massives), où votre équipe (guidée au démarrage par vous dans un avion espion – il a beaucoup moins développé cette phase que celui qui l'a fait à Cologne) doit mettre hors d'usage un station de communication. On a pu voir dans ce niveau l'utilisation de l'arbalète carreau classique ou explosif ( à retardement) et aussi que l'IA, malgré ce que disait Josh un peu plus tard dans la présentation, est encore un peu à la ramasse. Ainsi par exemple, les ennemis ne voyant pas le personnage, en pleine alerte alors qu'il était à coté d'eux. Josh, prend donc d'assaut la station, la met HS et s'enfuit en faisant un petit base jump et Josh interrompt a ce niveau la démo pour ne pas nous en montrer plus (la destruction apparemment d'une fabrique d'armes).

On passe à la deuxième séquence (intitulée Victor Charlie) au Vietnam: "inédite" celle là. Elle a lieu en pleine jungle. Notre hélicoptère se crash dans une rivière, il y aura donc différents passages sous l'eau. L'escouade se regroupe (4 coéquipiers) et on va investir un village. ( en n'oubliant pas de poser du C4 sous un dépôt de munition), avec une minuscule phase d'infiltration, car on va descendre les viets au couteau en les égorgeant ou en les plantant directement. Il y a un petite animation pour cela, c'est un peu sanglant, mais je trouve ça un peu dommage de se montrer ainsi sanglant et de montrer un couteau nickel, sans aucune trace de sang. Finalement, notre personnage va se montrer un peu plus bourrin ( à la COD en fait et c'est aussi un peu pour cela que l'on apprécie ces jeux) et ça commence à péter dans tous les coins, changement d'armes, lance grenade, ak, sniper etc.... On progresse peu à peu dans le village et on s'approche d'une pièce de DCA qui tire toujours (sur quoi ?). On se doute qu'il faut la détruire ou au moins réduire au silence le servant de batterie. Les grenades pleuvent et notre personnage est obligé de se mettre à couvert pour récupérer un peu de santé et une nouvelle fois, Josh stoppe l'action …


Et il va passer à une troisième phase (intitulée Payback), déjà vue à l'E3 : au Laos, on prend le contrôle d'un hélicoptère russe HIND, pour s'enfuir. On a donc une phase de shoot aérien en hélico (on le contrôle totalement), où l'on va faire tout péter encore un fois, des bateaux, aux convois, aux cahutes de pécheurs, les ponts et passerelles jetés au dessus de la rivière également, ainsi que les hélicoptère ennemis qui arrivent. Il faut dire qu'on doit avoir deux ou trois hélico derrière pour ravitailler en roquette. Les explosions, sont bien grasses avec un panache de fumée noirâtre. Elles sont plutôt très bien réussies. Tout comme les environnements. Fin de la présentation.

Josh a ensuite répondu, dans la mesure de ses autorisations, aux questions. L'assistance présente, composée de sites de fans de cod dont les Pcistes et de la communauté Xbox, on sentait que les modes onlines demangeaient les esprits. On donc eu les infos suivantes :

Quand on pense Vietnam et hélicoptère, on pense forcément à Apocalypse Now. Mais il n'y a pas de référence clair cinématographique. Pour le développement du jeu, il a été étudié les documents d'époque, les émissions tv, les films, les livres, la musique. Quelques anachronismes ont été repèrés par les "expert" de COD au niveau des armes, Josh s'en est tiré en expliquant que vu que nos héros appartiennent à la CIA, ils avaient accès à des prototype d'armes.
Pour les spetnaz, pour calibrer l'IA (la façon de réagir) l'équipe de développement a fait appel à des experts russes qui entrainaient ces troupes.


Bien qu'il fonctionne avec le wiimote chez Nintendo, il n'y aura pas d'utilisation du Move et de Kinnect. Activision et Treyarch attendent de voir comment vont fonctionner ces accessoires pour éventuellement réfléchir à développer pour.
Pas de 3D non plus, pour les PC (ou la PS3) car le nombre d'utilisateur actuel est quand même très restreint.
Le mode coop sera jouable à 4 en ligne et à 2 en local.
Cela reste très scripté, l'apparition des ennemis, mais aussi comme les phases de slow motion. Mais c'est classique dans ces genres de FPS. C'est quand même Call of Duty et nous le savons. Denombreux éléments de décor seront destructibles, mais leur quantité et étendue dépendra du niveau (par exemple celui de l'helico quasiment tout est explosable !)

Comme à son habitude, la mécanique de ce Call of Duty est bien rodée, efficace. C'est rythmé et fluide, avec des séquences plus calmes, demandant un peu plus de finesse. Mais bon, c'est quand même Call Of Duty, si on peut pas tout faire péter, où sera le plaisir ?
Par contre, on est nombreux à être déçus, une nouvelle fois, de ne pas pouvoir mettre la main sur le jeu, même pour refaire les niveaux présentés. On aurait aimé en savoir plus sur le multi et pouvoir également se mettre quelques frags entre nous.
Activision ne sera pas présent au Festival des jeux vidéos, où nous avions pris l'habitude, chaque année de tester le multijoueur.

Mais nous devrions, vraisemblablement, retrouver Activision et Call Of Duty à la Paris Games Week du 27 au 31 octobre de cette année à la Porte de Versailles.  […]

Lire la suite

lundi 23 août 2010

Gamescom 2010 : Jour 2 l'ouverture au public


Pour ce deuxième jour, je suis arrivé vers 10h, le gros rush du public était passé, mais la foule devant les guichets à l'extérieur laissait présager de l'affluence à l'intérieur. J'ai commencé cette journée par un petit repérage de la business area pour mon rendez-vous du vendredi matin dans la zone Xbox360. Et là, finalement on se rend compte que c'est dans cette zone que tout se passe. On y retrouve tout les espaces des éditeurs, où ont lieu les présentation privées de jeu à sortir dans un avenir proche ou lointain. Par exemple, dans l'espace Ubisoft, on pouvait apercevoir des visuels du futur Ghost Recon (démo à l'intérieur ? J'ai pas encore vu de retour sur cela …).
C'est ici le lieu névralgique de toutes ces grands salons. Mon rendez-vous confirmé, j'ai même pu prendre réserver gratuitement un interprète mise à disposition par l'organisation du salon (finalement je n'ai pas eu besoin de faire appel à cette charmante interprète). Tranquille pour le lendemain, je me suis donc dirigé vers la zone des stands et là c'est le choc sonore après l'ambiance « relativement feutrée » de la business area.


On est vite assailli par les sonos à fond, les basses qui font vibrer le sol, les énormes écrans qui diffusant les trailers et les animations des stands avec foules bruyantes pour essayer de récolter des goodies. Ensuite, on voit la foule, les allées vides hier sont bondées, et les files d'attente sont pleines et débordent sur les zones de circulation et là commence la galère pour les visiteurs (de mon point de vue) avec une attente qui je pense avoisine les 1 à 2 h pour 1/4h à 20 minutes soit de trailers déjà vus, soit démo jouée et quand on a de la chance des versions jouables soit totalement nouvelles soit les démos déjà tombées sur le services en ligne. Heureusement que la journée précédente, j'avais pu faire le tour des stands.

J'ai honteusement profité de mon badge média pour squeezer certaines queues (quand j'ai pas eu de remords) et j'ai fait la queue comme tout un chacun pour me mettre à la place du visiteur lambda. Heureusement pour remercier l'attente, souvent à la sortie du stand, vous recevez un goodies. Par exemple chez Bethesda pour Fallout3 New Vegas, Rage c'était un t-shirt spécial Gamescom2010. Parfois cependant il fallait terminé premier de votre session ou groupe, comme par exemple sur Need for Speed. Tout ceci dans la limite des stocks disponibles (les fins de journées ont du être dures). En ce qui concerne l'affluence aux stands, celle pour prochain Satr Wars the Old Republic était impressionnante avec des cosplay Star Wars pour passer le temps. Une mention spéciale pour un R2D2 taille originale télécommandé, qui a demandé 2 ans de boulot à son créateur. Il était assis tranquillement sur un canapé, la commande dissimulée dans un sac et s'amusant à faire venir son R2 selon les passant et se tournant vers les photographes et nombreux enfants (je reviendrais sur ce point dans un billet conclusif sur cette Gamescom 2010).


J'ai donc pu lors de cette journée, m'essayer à Crysis (avec en prime une interview fantastiquement drôle pour mon anglais , je pense qu'ils ont coupé au montage pour EA), assister à une présentation de HomeFront et Red Faction Armaggedon, faire quelques prises sur WWE Smackdown VS. RAW 2011 sur le stand de THQ. Mickael n'est pas mort et va vivre en chacun de nous, et j'ai été ridiculement mauvais sur des skis, chez Ubisoft dans MotionSports, j'ai taté du volant chez Bigben Interactive (sur Grid, et avec des volants bancals et où on pouvait pas régler le baquet …). J'ai été faire un petit tour de repos dans la zone média où des ordinateurs, une connexion wifi, et un service de restauration payant mais raisonnable est mis à disposition. En fin de journée, un petit passage sur MOH pour récupérer un t-shirt, n'ayant pas pu jouer pour un problème de réseau et un tour également du coté de Mafia 2 pour voir l'intérieur du stand et ce qui était au menu.


Je suis sorti à 19h45, complètement vanné par la sortie principale ( pas comme la veille ou obligé de sortir par le nord, j'avais du me taper tout la KoëlnMesse à contourner pour prendre mon « métro ». La journée n'était pas fini, il me fallait préparer les interviews du lendemain et trier les photos du jour.  […]

Lire la suite

jeudi 19 août 2010

Gamescom 2010 : premiers pas

Premier jour et premiers (très nombreux ) pas dans cette Gamescom 2010. C'était la journée réservée à la presse, donc une foule raisonnable dans le salon, c'est à dire un accès aisé aux différentes bornes de jeux et des allées qui semblent bien larges. Mais je crois qu'il en sera différemment les jours suivants.


Ce salon est réellement énorme et assez étendu. Il y a une zone "business", où se trouve tous les studios de développements, les éditeurs, les fabricants de l'industrie vidéoludique. C'est dans cette zone, que se passe en général les interviews et les présentations "Behind Closed Doors". Pour cette première journée, je n'y ai pas mis les pieds, n'ayant pas de rendez-vous prévus. Sur ce point, je me suis plutôt assez mal débrouillé par manque de contacts ...
Mais je vais me rattraper vendredi avec la rencontre avec Peter Molyneux.

Il y a ensuite 4 grands hall, avec schématiquement, Activision et EA dans le premier, Playstation dans le suivant, avec plusieurs "pôles" colorés et l'omniprésence du Move. Dans le troisième, nous avons Nintendo et Xbox 360 et un dernier hall plus axé sur les jeux en libre accès sur le net (je ne m'y attarderais pas), la compétition ESL et les accessoires (orientés esport). A ce niveau, je peux dire que les stands Playstation sont les plus originaux ! Le stand EA est énorme, sans grande originalité mais bien agencé. Je suis un peu déçu par le stand Xbox, qui présente toutefois des "aquariums" Kinect et une moquette étonnamment épaisse, bien agréable pour les jambes fatiguées.


J'ai donc pu m'essayer en cette journée, chez Sony, à Socom Forces spéciales avec le Move, Little Big Planet 2 et Gran Turismo 5 (je serais bien resté toute la journée dans les baquets !), Killzone 3 et Infamous 2.
J'ai bien sûr fait un tour chez EA pour prendre le volant de Need for Speed (simplement jouissif) ; pour jouer de l'épée sur Dragon Age 2 ; pour mourir de bien trop nombreuses fois sur Medal of Honor en multijoueur.
J'ai également pu conduire en chaussettes contre Adrian Sutil, le pilote de F1, sur F1 2010 de Codemaster.
Brinks de Bethesda a également été essayé en multijoueur, après avoir dans une ambiance de casino gouter à Fallout New Vegas.

Chez Ubisoft, j'ai pris la place de Tanner dans Driver (un petit truc m'a bien déplu et énervé), joué les assassins en multijoueur avec Assassins Creed Brotherhood.
Pour finir, un peu de Kinect avec Harry Poter, c'était sympa. De même que d'essayer un Fable 3, plutôt séduisant.

Je ferais un récapitulatif en fin de salon, avec mes impressions sur les jeux que j'ai pu essayer. En attendant, il est temps que je retourne au salon pour cette première journée ouverte au public.
Pour vous faire patienter, je vous laisse en charmante compagnie ;)
 […]

Lire la suite

mercredi 18 août 2010

Gamescom 2010 : Ich bin ein Gamescomer !


Accréditation en poche depuis la mi juillet, j'attendais avec impatience de pouvoir assister à la Gamescom 2010 à Cologne.

Donc en début d'après-midi, le sésame orange dans la valise, l'hôtel réservé de longue date, j'ai pris la route de la Normandie vers l'Allemagne, en passant par le Nord et en traversant la Belgique ( un calvaire vos autoroutes ! Je suis désolé pour les Belges).


N'ayant pas d'accès pour les conférences des gros développeurs le 17, je n'étais donc pas pressé. Mais j'ai juste pris le temps de déposer les valises à l'hôtel et direction la KöelnMesse pour repérer un peu les lieux. C'est tout simplement énorme et je pense que les 4 jours vont être bien remplis. Quelques chanceux trainaient encore par petits paquets après les diverses conférences. Je n'ai pu bien sûr les voir sur le net étant sur la route. Mais j'essaierais de la visionner d'ici la fin , histoire de les commenter un peu et de voir vers quoi tout le monde se dirige. J'ai juste appris que Mass Effect 2 allait passer sur PS3 pour janvier 2011, en annonce de la conférence d'EA. Je trouve cela quand même bien dommage que Microsoft n'ai pas fait l'effort de garder Bioware dans son giron. En même temps, les joueurs PS3 vont enfin pouvoir découvrir Sheppard te le magnifique Normandy


Un beau coup pour Sony.

Demain, au programme, ce sera la journée réservée à la "presse" et la soirée Xbox pour toute la communauté des "bloggueurs" européens. Donc une longue journée en perspective !


Petite cerise sur le gâteau, j'ai appris aujourd'hui que j'avais la possibilité d'interviewer Sir Peter Molyneux et le Lead game Designer de Fable III et que dans la foulée j'aurais une interview avec un membre chargé du Xbox LIVE. Autant dire que je suis un peu dans mes petits souliers, vu mon aisance en anglais ...
Si vous avez des questions à leur poser, n'hésitez pas à m'en faire part.  […]

Lire la suite

lundi 16 août 2010

F1 2010 : 1er trailer officiel et date de sortie

C'est le 23 septembre prochain que F1 2010 de Codemasters sera disponible chez nos dealers habituels. A l'occasion de cette annonce, Codemasters diffuse également le 1er trailer officiel du jeu, mettant en avant le gameplay, avec des dépassements dignes de ceux réalisés chaque week-end de course par les pilotes eux-mêmes.


Dans ce trailer, nous pouvons enfin voir également les voitures, couleurs et pilotes officiels pour cette saison 2010. Dans les journaux de développeurs que nous avions pu voir auparavant, il s'agissait toujours des livrées, véhicules de la saison 2009.
Avec l'absence de démo, j'espère pouvoir me faire une idée en direct du jeu lors de la Gamescon d'ici quelques jours. Sinon vivement fin septembre que l'on puisse courir la course de nuit sur le circuit de Singapour et parcourir le très récent et impressionnant circuit de Yas marina d’Abu Dhabi.  […]

Lire la suite

vendredi 13 août 2010

Test de Sniper Ghost Warrior

Dans tout fps, les joies du sniper sont appréciées par les joueurs. La satisfaction de faire des tirs en pleine tête et la fourberie d'atteindre un ennemi tout en restant caché est un sentiment de jouissance ludique.

Bon, calmons nous et parlons un peu de ce Sniper Ghost Warriors, qui me refait fortement penser à Sniper Elite sur la première Xbox. Souvenez vous de ce jeu, où l'on incarnait un soldat des tireurs d'élite pendant la seconde guerre mondiale. La gestion du vent, de la gravité et du rythme cardiaque était un point essentiel pour un tir parfait, avec la petite animation en slow motion de la balle jusqu’à sa cible, que de bons souvenirs.

C'est donc tout naturellement que j'attendais ce Sniper Ghost avec quelques réserves par rapport aux sites spécialisés et trés critiques, qui l'ont descendu comme un jeu bas de gamme. Mouais, pour 39 euros, on ne va pas faire la fine bouche, voyons voir ses qualités et ses défauts.

Bienvenue dans la jungle.
Basé sur 4 actes en mode campagne pour environ 12h de jeu en mode normal, on peut dire qu'en durée de vie, c'est déjà pas mal.
Il y a 3 modes de difficultés : facile, normal et difficile. Selon la difficulté, vous pourrez avoir des assistances visuelles pour vos tirs. La force du vent et sa direction, la gravité, la distance et votre rythme cardiaque. Autant vous dire qu'en mode difficile c'est presque de la pure simulation, par contre, en mode normal, avec un peu de doigté, on enchaine facilement les headshot à longue portée, si l'on respecte bien ces indications. En mode facile, c'est du tir aux pigeons, et finalement, ce niveau de difficulté n'est pas vraiment utile si l'on veut s'immerger dans ce jeu et vraiment prendre son pied.
L'environnement est propre et l'ambiance est bien là ,on se prend pour un Tom Berenger dans la série de films "SNIPER". Les oiseaux gazouillent, les insectes bourdonnent, les grillons et j'en passe et les balles font mouche...
La verdure et dense et vivante, bref, on est dans un environnement tropical et on y croit. Vous pourrez aussi constater que l'environnement est réaliste et digne de cartes postales avec des chutes d'eaux, des plantes tropicales, des oiseaux, des temples en ruines etc. On en redemande.

Avouez, il y a plus moche et la profondeur de champs et bonne.

Vous progresserez par checkpoints identifiés, mais cela ne veut pas dire que l'on se trouve sur des maps à couloir unique. On n'a jamais l'impression de suivre vraiment un parcours bien défini mais d'évoluer dans un environnement hostile et inconnu. Ainsi vous pourrez par vous-même décider d'aller chercher d'autres points d’accès pour contourner l'ennemi et le surprendre en utilisant la faune locale pour vous dissimuler. Votre sniper pourra se tenir debout, accroupi ou bien couché.
Se cacher au maximum, progresser à tâtons et observer son environnement seront les clefs d'une mission réussie. Sinon vous vous ferez repérer et ameuterez les soldats ennemis sur votre position. Il ne vous restera plus qu'à vite trouver une planque, soit en retrait, soit dans un bâtiment pour vous protéger des balles ennemies très précises. L'IA répond à une logique, elle vous voit, elle tire et vous recherche, se déplace, vous contourne et tire avec une grande précision, sans non plus vous mettre un game-over dès la première balle.

Au niveau de votre équipement, vous disposerez de seringues de soins, en cas de coup dur, d'un pistolet silencieux et de couteaux de lancer. Vous pourrez par moment vous servir aussi de votre grappin afin d'atteindre des zones plus en hauteur ou descendre en rappel dans cette faune luxuriante.

Que du snipe?
Non, pas que cela, par moment, on se croirait en pleine campagne de Call Of Duty ou d'un Battlefield et vous aurez l'occasion de faire quelques scènes avec des coéquipiers. Vous pourrez par moment vous servir de fusils d’assaut et de grenades.
En approchant par surprise, vous pourrez aussi, d'un geste identique à celui dans COD, trancher la gorge de votre ennemi à l'aide de votre poignard. Vous pourrez constater qu'il y a des possibilités autre que le snipe pour atteindre une cible isolée.

Appuyez sur le stick droit pour ralentir le temps et vous permettre de placer votre tir

Le multijoueurs
E n quelques chiffres, 3 modes de jeux sur 6 maps : deathmatch, deathmatch en équipe et VIP.
Il est clair que ce n'est pas trés riche. .
Meme si on est à 99% en sniper, ne comptez pas sur une bonne planque du genre " je vais camper comme une P...." car vous pourrez constater qu'un radar désignant la direction de l'ennemi et donc aussi la votre, est visible sur votre HUD. Après quelques partie, vous pouvez être assurés que l'on est vite repéré avec ce système. La mobilité sera donc de rigueur. Des parties rapides, en classements ou non, le multijoueur est juste un petit plus, mais il ne remplacera pas le mode campagne. D'autant plus que ce mode campagne a un potentiel de rejouabilité, surtout vis à vis des succès à décrocher et des secrets à découvrir. Il faudra donc ouvrir l’œil et savoir être patient, rester précis dans ses tirs, c'est ce qui fait le "charme" dans ce jeu.C'est à dire une simulation de sniper et non un FPS classique.

conclusion. Une campagne d'une durée de jeu raisonnable en mode normal, un mode multijoueur, un environnement bien pensé avec une ambiance et une bande son digne d'un film. Si vous jouez le jeu, vous serez comblés et vous vous en redemanderez.
Pour les fous de la gâchette et du bourrinage à la COD et autre FPS avec pléthore d'armes, passez votre chemin. Si vous n'avez pas de patience et si le fait de jouer un sniper à 99 % du jeu vous ennui, faites également l'impasse.
Pour 39 euros, ce jeu n'est pas une arnaque, comme on pourrait le croire et l'on retrouve les sensations d'un Sniper Elite. Assez beau, maniable et un level design bien pensé pour ce type de jeu procurant de belles sensations et joies à chaque tir parfait. Patience, observation et précision, voici les bonnes conditions pour apprécier ce Sniper Ghost Warrior.




Test réalisé par JETOKAMI.

Mise à jour : Un correctif est disponible sur le Xbox LIVE. Celui-ci corrige pour :
- la partie solo : augmentation de l'intelligence artificielle des ennemis, camouflage plus efficace et système de guérison amélioré. De plus les caractéristiques de toutes les armes ont également été ajustées, tout comme les attaques de mêlée.
- Au niveau du multijoueur, des modifications ont été réalisées sur la durée pour retenir son souffle et sur la lisibilité du radar pour identifier les positions ennemies.  […]

Lire la suite

jeudi 12 août 2010

Call of Duty Black Ops : Hardened et Prestige au menu

La communication à l'approche de la Gamescom s'accentue autour de Call Of Duty Black Ops. Ce soir, ce sont les éditions spéciales du jeu qui sont présentées.


Il y aura donc une édition Hardened, comprenant :
- Le jeu complet (sans blague !) .
- un boitier métallique spécifique.
- 4 cartes coop additionnelles, absente de l'édition standar (MAJ : Il s'agirait de 4 Cartes Zombies pour les nostalgiques de Call Of Duty World at War, selon le twitter du community manager pour le jeu)
- des éléments pour avatar pour le Xbox LIVE et pour HOME sur PS3.


L'édition Prestige comprendra pour sa part, l'édition Hardened, à laquelle s'ajoutera un voiture télécommandé à l'image de celle visible dans le jeu, avec, caméra et microphone. Les spécificités techniques pour cette voiture sont les suivantes :
- Video & audio sans fil jusqu'à la télécommande (environ 60 m )
- écran couleur TFT rétroéclairé 2” 220 x176 sur la télécommande
- suspensions indépendantes
- Vitesse variables
- identique à celle du jeu.

La vidéo suivante vous présente cette désormais fameuse voiture télécommandée.


Parlons maintenant des choses qui fâchent, le prix annoncé pour l'édition Hardened est de 80 $ et de 150 $ pour l'édition Prestige. On aura, je pense aucune surprise sur le taux de conversion. Pour ma part, je ferais probablement l'impasse sur ces éditions spéciales qui n'ont pas grand intéret à mes yeux.  […]

Lire la suite

Call of Duty Black Ops : du multijoueur et des rumeurs récurrentes

Lundi, Activision et Treyarch, ont dévoilé un premier teaser présentant le gameplay du multijoueur de Call Of Duty Black Ops. On garde le même principe et on recommence.


Quelques nouveautés sont bien visibles, comme l'arbalète à carreaux explosifs (De quoi jouer à un mix de Chewbacca et Rambo ^^ ) et la petit voiture télécommandée explosive. On peut également apercevoir à la fin de la vidéo, la possibilité de sauvegarder ses meilleurs frags pour les partager ensuite (en débloquant un atout ?). C'est le 1er septembre que le trailer entier sera diffusé.

Mais finalement, ce qui intéresse les joueurs que nous sommes, ce sont les rumeurs persistantes et récurrentes de la menace de devoir payer en plus pour pouvoir jouer aux modes multijoueurs des Call of Duty.
On entend parler d'un composante premium pour ce futur COD ( du même genre que le réseau cerberus ou les VIP de Battlefield pour les primo-acheteur ou alors un abonnement supplémentaire pour l'accès au multijoueur ?

Cela rappelle la vidéo suivante qui avait fait parler d'elle à la mi-juillet


Peut être arriverais-je à en savoir plus à la Gamescom ou un peu plus tard vers la fin Août.  […]

Lire la suite

jeudi 5 août 2010

Halo Reach "Barbie" Styliste de Mode

Comme vous avez pu le remarquer, ceux sont les vacances aussi pour Anonymous Gamers et c'est d'un salle commune d'un camping municipal de la Pointe du Raz (avec du anne Roumanoff en fond ...) que je poste cet important message. Je m'en serais voulu de ne pas vous informer de ce concours de Cosplay organisé par Microsoft et Halo.fr à l'occasion du lancement d'Halor Reach le 14 septembre de cette année.

Pour participer au concours"Get Reach or Dress Trying", c'est relativement simple : Il vous suffit de confectionner, de vos propres mains, un costume faisant référence à l’univers de Halo : Reach et d’envoyer une photo de soi costumé à concours@halo.fr. Une fois les soumissions clôturées, un jury composé de membres de Halo.fr et de Microsoft France se chargera de sélectionner les dix meilleurs costumes, avec pour critères qualité, originalité et humour.

Les dix finalistes viendront avec un ami de leur choix montrer leurs costumes à la soirée privée de lancement du jeu organisée le 16 septembre prochain (tout frais d'hébergement et de transport à la charge de Microsoft). A cette soirée, les dix finalistes monteront sur scène (quel bonheur !) pour l’annonce des gagnants.

Les gagnants se verront offrir de nombreuses surprises ainsi que des cadeaux Halo : Reach :
- 1ere place : Une Xbox 360 250Go et un exemplaire de Halo : Reach Edition Légendaire
- 2eme et 3eme place : Un exemplaire de Halo : Reach Edition Légendaire
- 4eme à la 10ème place : Un exemplaire de Halo : Reach Edition Limitée  […]

Lire la suite