décembre 2011 (3)

mercredi 21 décembre 2011

Lancement de Star Wars The Old Republic

Nous sommes le 20 décembre 2011 et aujourd'hui a lieu le lancement officiel d'un jeu que j'ai attendu de long mois après avoir découvert les première cinématiques il y a très longtemps, dans une galaxie pas du tout lointaine.

Il s'agit de Star Wars, The Old Republic.


Edité par Electronic Arts et développé par Bioware, le studio des KOTOR, je l'ai fantasmé ce jeu. En fait, je suis passé par diverses étapes, d'abord de la déception quand j'ai appris qu'il ne serait que sur PC, puis de l'étonnement teinté de déception en voyant les premiers screenshots et puis sont arrivées les cinématiques qui m'ont laissé la bouche bée et le collector avec sa statuette exclusive de Dark Malgus

Puis j'ai eu accès à la beta du jeu, il y a quelques semaines. Cette beta avait pour but de tester la montée en charge des serveurs qui ont été pleinement déployés à partir d'aujourd'hui. Et là j'ai clairement été sur que ce type de jeu n'était pas du tout pour moi, malgré la richesse apparente de celui-ci, car mon pc est obsolète et le style de jeu trop éloigné de ce que je peux apprécier.


Pour un fana de Star Wars, c'était un crève-cœur que d'admettre que de commander le jeu juste pour avoir la statuette était un peu ridicule. J'ai donc annulé mon achat.

Parallèlement, j'ai été invité par les équipes d'Electronic Arts à la soirée de lancement du jeu au Virgin Megastore des Champs Elysées le 15 décembre. Ne pouvant y aller, j'ai pu en faire profiter l'entrée à Donwar. La soirée était animée par Marcus, sous la protection de la 501eme (le contingent français) en costume, avec la présence de nombreux cosplayers et fan qui attendait de pouvoir mettre la main sur le jeu (et accessoirement d'un t-shirt au logo du jeu Sith ou Jedi !); Un quizz permettaient de repartir avec quelques goodies allant jusqu’à des tableaux ou des reproductions de sabres lasers.
Voici quelques photos qu'il a pu prendre lors de la soirée :



Les joueurs pouvaient également faire dédicacer leur jeu ou des lithographies par Emmanuel Lusinchi, Associate Lead Designer chez BioWare. Parce que c'est vraiment trop bon, voici les diverses cinématiques disponibles, la première étant un mix de l'ensemble; Ce sont de pures merveilles.






 […]

Lire la suite

lundi 5 décembre 2011

Games Stories par Trois Couleurs

Ces dernières années, le jeu vidéo est entré dans une nouvelle ère. Ainsi il y a, en France, aux alentours de 28 millions de joueurs de jeux-vidéo ( soit un peu moins de 45 % de la population française) et la moitié des foyers français sont déjà équipés d'une console de jeu. Le jeu vidéo est en pleine phase de démocratisation. Il est passé d'un loisir de niche pour spécialistes à une nouvelle forme de culture pour tout un chacun. Nous avions déjà pu nous en rendre compte au travers du succès de l'exposition Muséogames au musée des arts et métiers l'année dernière.


En cette fin d'année, c'est l'exposition Game Story qui crée l'événement au Grand Palais depuis le 10 novembre, jusqu'au 9 janvier 2012, avec l'association MO5.

Parallèlement, le magazine 3 couleurs ( qui est à la base un magazine culturel gratuit à l'initiative des cinémas mk2) a édité un numéro hors série intitulé Games Stories, qui est donc consacré au jeu vidéo et à sa petite histoire. Ce numéro est disponible dans les FNAC et quelques kiosques et aussi chez amazonpour 6,90€


Tout du long des 130 et quelques pages, vous allez pouvoir vous forger une idée sur les jeux-vidéo, leurs évolutions depuis 1950 à nos jours. Ceci se fera au travers de reportages,d'articles de fond, des portfolios (dont celui des portraits d’enfants entrain de jouer, qui est extraordinaire. J'imagine pas la tête que je dois avoir lorsque je joue), des infographies, des conseils d'achats avec la ludothèque idéale. Les articles dans ce hors série sont vraiment intéressants et très instructifs. Vous allez pouvoir décennies après décennies connaitre l'histoire secrète des jeux vidéo. Pour les néophytes, cela une source de découverte et pour les passionnés, un élément indispensable à leur culture vidéoludique.


La présentation de ce numéro Hors série de trois couleur va également être un prétexte pour amorcer la magie de Noël qui va se développer cette année sur Anonymousgamers.fr !

Ainsi, vous allez pouvoir remporter un exemplaire de Games Stories : l'histoire secrète du jeu-video.
Pour cela vous allez devoir dans les commentaires, indiquer que vous souhaitez participé, en racontant quel jeu de vos début vous à fait de devenir un jeu de jeu-vidéo. Un tirage au sort sera effectué parmi les commentaires.


Vous pouvez augmenter vos chances de deux façons :

- en publiant sur twitter le message suivant : "Follow @anonymousgamers & @cazuryt Gagnez Hors série Trois Couleurs : Games Stories, l'histoire secrète du Jeu Video. http://goo.gl/3z7ix" Merci d'indiquer votre tweet dans votre commentaire.

- en partageant sur Facebook, la page Facebook Anonymous Gamers

* Le concours se terminera le 15 décembre 2011 à 23h59 . Bonne chance à tous.

Merci à Mathilde de l'agence VPCOM qui m'a permis de découvrir Trois couleurs et qui vous enverra l'exemplaire à gagner :)

Mise à Jour tirage au sort : LA date limite de participation était hier soir, avec les participations twitter et Facebook, il y avait donc à choisir un numéro parmi 33. Je suis donc passé par Random.org pour effectuer le tirage au sort et c'est le numéro 24 associé à la participation twitter de Guillaume de PS4vita.fr qui est sorti du lot.


Il a du recevoir un mail lui demandant ses coordonnées que je pourrais transmettre à la personne qui se charge de l'envoi.

Bravo à lui et merci à tous pour votre participation. Et je vous donne rendez-vous bientôt pour de nouveaux concours avec pas mal de lots à gagner. Vu ma ponctualité, cela devrait quand même être dans cette période de Noël ou de nouvelle année ^^.  […]

Lire la suite

vendredi 2 décembre 2011

Hier nous étions le 1er décembre, mais nous n'étions pas Ensemble ...

Aujourd'hui, nous sommes déjà le 2 décembre 2011. Hier nous étions le 1er décembre, tout le petit monde des réseaux sociaux était absorbé par l'ouverture de la première case des calendriers de l'Avent et de Noël qui se rapprochait à grand pas. Pas mal, sur la route, j'avais la radio branché et au tranche d'information, une nouvelle était absente ou très peu abordée...

Nous étions le premier décembre 2011 et comme quelques années, j'ai rajouté une bannière juste en dessous de l'image de présentation ("header") du blog. Elle faisait écho à une image que j'ai laissé dans le menu de gauche, qui elle, conduit directement sur un site particulier.

Hier comme tous les 1er décembre depuis quelques années, j'ai été renouveler mon stock de pin's à afficher sur le devant des manteaux, sur la sangle de mon appareil photo. C'est un petit signe distinctif de solidarité qui est en cours de disparition. A telle point que je ne me souviens plus avoir croisé récemment une personne qui le portait...
Mais je n'ai pas pris que cela. L'année dernière c'était un livre que j'avais offert, mais qui est resté finalement chez moi pour le moment. Cette année, ce sera un magnifique t-shirt avec quelques personnages emblématiques qui vont lutter, ainsi qu'un porte clé pour remplacer celui d'il y a deux ou trois ans.
L'argent de ces achats sera reversé et servira également à la lutte

Allez dépenser quelques euros bien utiles dans cette boutique

Mais cette nuit, j'ai un peu honte de nous. Et de moi aussi, qui ai pris des risques l'année dernière et cela ne se reproduira plus. Pourtant cela m'a tout le temps accompagné depuis mon adolescence...

Hier nous étions le 1er décembre 2011 et c'était la Journée mondiale de lutte contre le sida, 34 millions de personnes sont porteuses du virus HIV. C'est une vrai bombe à retardement... Toutes les 10 secondes une personne en meurt. Et personne, ou quasiment en a parlé. Alors que des espoirs de pouvoir arriver à freiner puis stopper cette fichue maladie. Alors qu'hier , nous n'étions pas ensemble, je crois que ce serait bien que ceux qui le peuvent, aillent sur la page pour les donations ou cliquent sur la banières



 […]

Lire la suite