août 2015 (2)

vendredi 14 août 2015

Forza Motorsport 6 : Nuit, jour ou pluie avec votre circuit ?

Boulot, vacances et jeux vidéo voici ce qui m'a tenu éloigné de l’éditeur de billets du blog.

Puis, il y a eu la Gamescom 2015 qui s'est tenue à Cologne la semaine dernière du 5 au 9 aout.

J'ai plein de choses à vous raconter à ce propos, mais ce n'est pas la teneur de ce billet.
J'ai repris la plume pour vous donner une info importante pour Forza 6 ! Comme vous devez commencer à le savoir, je suis plutôt fan de cette licence et elle me le rend bien !


Une des nouveautés de l'édition à venir, c'est enfin l'arrivée de courses sous la pluie et de courses dans la nuit, malheureusement on aurait aussi aimé des courses sous la pluie dans la nuit, mais là on en demande un peu trop...
Impliqué dans le site www.forzamotorsport.fr, j'avais proposé de leur faire un article à mon retour sur la Forza 6 à la Gamescom. Ce que j'ai fait en début de semaine. Je me suis donc trituré la tête pour essayer de leur dégoter un maximum d'info sur le jeu. On peut retrouver tout ça ici :Cazuryt : l'envoyé spécial de la Gamescom

Mais nous savions que les conditions atmosphériques n'étaient pas disponibles sur l'ensemble des circuits cependant nous n'avions pas la liste complète ...
J'étais entrain de trier et de traiter les photos que j'ai prises lors du salon et notamment celles concernant l'entrevue avec Dan Greenawalt, le type à la tête du développement de Forza 6. Sur les murs du petit salon où nous étions installés, il y avait des petits affichettes sur les circuits annoncés lors de la conférence Xbox la veille... Regardant plus précisément, je voyais qu'il y avait une liste avec des petits ronds de couleurs à coté : noir, jaune, bicolore orange, bicolore bleu en bas des affichettes, sauf qu'en arrière-plan de portrait donc flou.
une petite question auprès des amis de Console-toi.fr qui avait eux-aussi assisté à une présentation sur Forza 6 m'a permis de récupérer l'image suivante:


(cliquez sur l'image pour l'agrandir et ouvrir un diaporama)

On y voit donc clairement la liste des circuits et ces petits ronds de couleurs indiquant l'un le jour, l'autre la nuit, le suivant le coucher de soleil et le dernier la pluie !
Nous avions la liste des circuits et des conditions atmosphériques sous les yeux et personne (me semble-t-il ) l'a vraiment remarqué et en a fait un article !
C'est donc en exclusivité que je vous indique ci dessous le circuit et les conditions que l'on y rencontrera !

- Alpes : jour ;
- Bathurst : soleil couchant ;
- Brands Hatch : jour et pluie ;
- Catalunya : jour ;
- Circuit des Amériques : jour ;
- Daytona : jour et nuit ;
- Hockenheim : jour ;
- Indianapolis : jour ;
- Laguna : jour ;
- Le mans : jour, nuit, pluie ;
- Lime rock : jour ;
- Long beach : jour ;
- Monza : jour ;
- Nurburgring : jour, nuit, pluie ;
- Prague : jour ;
- Road America : soleil couchant ;
- Road Atlanta : jour ;
- Rio : jour ;
- Sebring : jour, nuit, pluie ;
- Silverstone : jour et pluie ;
- Sonoma : Soleil couchant ;
- Spa : jour, nuit, pluie ;
- Test Track : jour ;
- Top Gear : jour et pluie ;
- Watkins Glen : Jour ;
- Yas Marina : jour et nuit !

On va avoir de quoi bien s'amuser à se tirer la bourre avec plus de 450 caisses à 24 !

Un peu inquiet au début, ce Forza 6 m'enthousiasme de plus en plus et j'ai désormais hâte de pouvoir y jouer le 10 septembre, car j'ai pris l'édition digitale ultime sur le Xbox Live.

Quelques jours après je recevrais ma console édition limitée Forza et j'aurais donc une seconde édition digitale à vendre. Si cela vous intéresse, on devrait pouvoir s'entendre ;)  […]

Lire la suite

lundi 10 août 2015

Gamescom 2015 : Tout ce que l'on pouvait apprendre sur Forza 6

Du 5 au 9 Août 2015, toute l'industrie et les fans de jeux vidéo se sont retrouvés à Cologne pour la 7ème édition de la Gamescom. Il s'agit du plus grand salon européen de jeu vidéo ouvert au public, avec plusieurs centaines de milliers de visiteurs (345 000 pour être précis), quelques dizaines de milliers de professionnels et quelques milliers de journalistes/blogueurs/youtubeurs etc.

Forza Motorsport 6 à la Xbox FanFest et sur le stand public

Microsoft est venu en force pour la Xbox et a tenu une conférence à la veille de l'ouverture du salon aux professionnels.
Le soir même ce sont quelques centaines de fans qui étaient invités pour voir et jouer en avant-première aux jeux Xbox du salon. Dès le hall d'accueil, nous étions accueillis par une Ford Focus dans une livrée réalisée par StuZib85 à l'occasion d'un concours organisé avec IGN.com.
Six consoles XboxOne avec une démo jouable de Forza Motorsport 6 étaient à disposition avec une manette Elite, avec une petite touche pour célébrer les 10 ans de la licence (ces mêmes manettes se retrouvaient sur les bornes du salon).


La démo jouable nous proposait les sept courses suivantes :

- Ford GT 2015 / Rio / soleil.
- Volvo Polestar Racing S60 STCC / Brands Hatch / Pluie / hotlap.
- Audi TTS Coupe / Brands Hatch / Pluie.
- Lamborghini Huracan / Sebring / Nuit.
- BMW #56 Team RLL Z4 GTE / Sebring / Nuit / hotlap.
- Formula Ford EcoBoost 200 / Rio / soleil / hotlap.
- Ferrari 250 GTO / Rio / Soleil.

Mais il n'y avait qu'un seul tour… Cette démo se retrouvant sur le stand public, il fallait que cela ne dure pas trop longtemps pour que le maximum de monde puisse l'essayer.


(cliquez sur l'image pour l'agrandir et ouvrir un diaporama)

Sur le stand public : 24 bornes et 2 simulateurs à triple écrans permettaient de jouer à la démo après quelques dizaines de minutes d'attente. Sur ce stand, j'ai pu également admirer la nouvelle Ford GT, la XboxOne limitée version Forza 6, les 3 manettes customisées pour les 24h du Mans 2015. Les chanceux qui passaient sur les simulateurs recevaient en goodies un pin's Forza.


Voici ce que ça donnait en vidéo :


Rentrons maintenant dans le vif du sujet, le jeu en lui même (ou plutôt la démo présente à la Gamescom). J'ai pu essayer toutes les courses lors de la Xbox FanFest.

Graphiquement, c'est évident, la démo est déjà magnifique, les voitures sont toujours superbement modélisées, que se soit en vue extérieure ou intérieure. De nouvelles conditions atmosphériques font leur apparition dans la série des Motorsport, il s'agit de la pluie et de la nuit. Toutefois, ce n'est pas dynamique ou évolutif. Par contre, au niveau du rendu, c'est vraiment très bon.
Ainsi pour la pluie, celle ci va perler sur le pare-brise ou la camera (selon la vue) et l'eau bougera selon les forces s'appliquant lors de l'accélération ou de la décélération et les virages. Les voitures et l'eau sur la piste généreront un nuage d'eau en suspension gênant la vision. Nous pouvons voir également l 'eau s'accumuler en flaques aux points bas des tracés. Ceci aura bien évidemment des conséquences sur la conduite avec des risques d’aquaplaning.
Pour la nuit, ce qui est important, c'est la gestion des lumières et l'impression que cela donne au volant de votre voiture. Dans certaines portions des tracés seuls vos phares feront un tunnel de lumière, dans d'autres sections par contre vous passerez dans des zones fortement éclairées artificiellement. Tout ceci, vous immergeant dans la nuit, aura également une importance sur votre conduite. C’est franchement un réel plaisir et une ambiance différente ces courses de nuit ! Par exemple pour Sebring, aborder la chicane du virage 7 va être encore plus délicat...
Les circuits réels ou imaginaires sont tout aussi réussis. Le circuit de Rio (différent de celui qui était dans le tout premier Motorsport) est un circuit urbain, assez long avec dénivelés marqués, un tunnel, avec des secteurs parfois peu larges qui feront qu'à la moindre erreur ce sera les glissières, des secteurs bosselés que l'on ressentaient particulièrement bien avec le simulateur. Avec en fond l'environnement particulier, du type « Pain de Sucre » surplombant cette ville brésilienne, sous un soleil de plomb. On ne sait pas s'il y aura différents types d'ambiances lumineuses : aube, crépuscule etc.
On a toujours une impression de vitesse bien présente et une fluidité qui fait plaisir à regarder !


Au niveau du gameplay, on reste en terrain connu, qui fonctionne bien à la manette, puisque l'on va continuer à sentir notre voiture, le moment où elle va décrocher, bloquer ses roues au freinage (merci les vibrations dans les gâchettes !)
Sur route mouillée, les points de freinage ne seront plus les mêmes. Lorsque vous passerez dans les flaques d'eau, vous serez ralentis, puis vous risquez de perdre le contrôle de votre trajectoire (comme vous pourrez le voir dans la compilation des différents gameplay, attention à l'approche de la lignée d'arrivée de Brands Hatch...) De nuit, la piste va baisser en température et cela jouera sur le comportement des pneumatiques, par contre, le facteur humain sera tout aussi apportant car vous allez perdre vos repères, être surpris par les luminosités, l'effet des faisceau de vos phares qui laissera les cotés très sombres, avec juste un zone éclairée à l'avant de votre voiture et les points rouges des feux arrières de vos concurrents au loin. Il faudra être encore plus concentré. Imaginez, la ligne droite des Hunaudières et l'arrivée sur la première chicane dans la nuit…
Sur la démo, au niveau de la difficulté, nous retrouvions les classiques : indicateur de trajectoire/freinage ; Freinage assisté/ABS ou non ; TCS/ESP désactivables. Bref comme dans le 5ème opus. Les dégâts étaient également présents, mais une fois de plus on ne verra pas partir une de vos roues ou se disloquer (nous avons testé avec la monoplace disponible, le retour aux stands a été laborieux, mais en 1 seul morceau).
Les stands sont d'ailleurs toujours une déception avec une durée ne tenant pas compte de l'importance des dégâts, ni ne proposant la quantité d'essence à embarquer… (certes, il s'agit de la démo mais la version finale sur ce point ne devrait pas être trop différente malheureusement) On reste donc sur quelque chose d'équivalent à Forza Motorsport 5.
Pour les vues proposées, c'est également dans la continuité du précédent, avec 5 possibilités : vue cockpit, capot, ras du sol, arrière et arrière éloignée.
Au niveau sonore, c'est un peu difficile de juger, car dans un tel salon, le bruit ambiant est monstrueux !

Voici ce que nous pouvions dire de la démo et de nos impressions après l'avoir pris en main.


La présentation confidentielle de Forza Motorsport 6

Nous avons eu la chance de pouvoir assister à la présentation de Forza Motorsport 6, d'une petite demi-heure, par Dan Greenawalt lui-même (j'en ai profité pour faire la traditionnelle photo avec lui !) dans la zone réservée business. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Dan Greenawalt est à l'origine et est en charge du développement des Forza Motorsport dans le Studio Turn10.


Dan a commencé par rappeler que c'était une année particulière, car c'était les dix ans de la franchise. Puis à rapidement résumer les principaux chiffres de Forza 6 en s'appuyant par le trailer montré à l'E3 : 26 circuits, au moins 450 voitures toutes finement modélisées de la plus modeste à la plus prestigieuse pour être visitables, observables via ForzaVista et que tout ceci se passait en 60 FPS 1080p. Un multijoueur à 24 pilotes !
Dan est ensuite revenu sur son leitmotiv : arriver à faire le mariage entre les fans de Voitures et les fans de Jeu. C'est pour cela qu'ont été créés les Forza Motorsport.

Greenawalt enchaîne sur le fait que Forza 6 est à l'heure actuelle , le jeu le plus important en terme de contenu de la série, pas seulement pour les voitures, mais aussi pour les environnements. Il ne faut pas non plus oublier que pour les 450 voitures, les spécifications sont également incluses dans le jeu pour être retranscrite pour les joueurs via leur moteur ForzaTech.
Avec Forza 5, ils ont appris beaucoup sur les joueurs grâce aux retours de ceux-ci.
Pour Dan Greeanwalt, c'est ce qui fait Forza si unique et ce qui fait que tous les types de joueurs retrouveront ce qu'ils aiment : piloter, régler des voitures, customiser ses voitures ou tout simplement conduire sans contraintes sur le circuit de leur choix avec la voiture qu'ils veulent en mode « jeu libre ».
Ceux qui aiment progresser dans la carrière, trouveront de quoi faire. La carrière est nommée « L'histoire du sport automobile », qui comprend 5 grands chapitres, qui seront divisés en 15 séries, qui pourront comprendre différentes courses, mais nous ne savons pas si le nombre de tours est comme celui de forza5 (majoritairement 2-3 tours), la durée de jeu minimale pour le mode solo serait de 60h environ. L'autre partie du mode solo sera des « showcases » (courses spécifiques australiennes ou affrontement avec le Stig par exemple) avec des intervenants extérieurs (Tanner Foust, Richard Hammond, James May (ex TopGear), qui vous parleront de la culture automobile.


Pour parler des nouveautés comme la pluie, Dan profite d'une course sur le Nurbürgring, sous la pluie. Il va nous expliquer que pour chaque circuit, il y a de nombreuses surfaces différentes et pour la pluie, soit on applique une couche uniforme jouant sur les coefficients de friction (ce n'est pas le choix qui a été fait) soit on essaye de déterminer comment l'eau se répartie dans les creux et la formation des flaques d'eau (il y aurait 500 flaques sur le grand tracé du Nurbürgring...va falloir les compter !). Rouler sur ces flaques va parfois faire que votre pneu ne sera plus en contact avec le bitume… La pluie causera ainsi des pertes d'adhérence et de visibilité par les projections.
En course vous devrez donc faire des choix, si encadré de part et d'autre, vous arrivez sur une flaque ? Quoi faire ? Freiner pour éviter la flaque en se replaçant derrière et perdre une place, aller au contact pour se faire sa place à coté de la flaque ou prendre le risque de passer dessus… Ce sera la même chose pour les drivatars, qui par conséquent feront également des erreurs les conduisant hors de la piste. Dan souligne le fait que le tracé du Nurbürgring est extraordinaire et difficile, mais en ajoutant la pluie dessus, il devient redoutable !
Dan en profitera pour parler également de la nuit, qui donnera l'impression de se refermer sur vous, de réduire fortement votre champ de vision aux seuls faisceaux de vos phares ( j'ai oublié de demander si les phares pouvaient être endommagés...)

En ce qui concerne la nouveauté des ligues, Dan explique que lorsqu'ils ont annoncé à l'E3 qu'il y aurait 24 joueurs, les fans étaient ravis, sauf que cela va sûrement être problématique au 1er virage… Pour avoir de bonnes courses, il faut que les compétiteurs soient d'un niveau équivalent, qu'ils arrivent à se comprendre aussi... Les ligues seront montées en fonction de la vitesse et du professionnalisme du pilote. Ce n'est pas déterminé qui est bon, qui est mauvais, mais c'est déterminer des niveaux proches. On a beau dire qu'on conduit proprement, ce n'est jamais le cas à 100 %, c'est la même chose pour ceux qui sont un peu rude. Turn 10 a travaillé en recherche avec Microsoft, pour arriver à faire des groupes homogènes.
Les ligues auront une périodicité variable, au mois, à la semaine, et auront lieu à différents moments de la journée, pour pouvoir toucher un grand nombre de participants.
Dan Greenawalt en profite pour promouvoir une ligue particulière : la Forza Invitationnal (2 événements de ce genre ont déjà eu lieu et notre champion y avait fièrement représenté la communauté française). De réels pilotes professionnels jouent à Forza, à Dan de citer Benoît Treluyer, Justin Bell, Stéphane Sarrazin. Ils sont venus dans les locaux de Turn10 sur les simulateurs. Cette ligue pourra donc mélanger ces différents types de pilotes, avec des joueurs très performants et aussi être rediffusée et commentée par les streamers, car c'est le retour des spectateurs dans Forza (par contre nous ne savons pas encore comment cela fonctionne et si c'est également disponible pour le multiplayer classique).

Pendant cette présentation nous avons pu voir en partie le menu du jeu, illustré ci dessous par des captures réalisé sur une vidéo complète de la présentation par Gamersyde (d'où la mauvaise qualité de l'image)


On peut y voir que le menu semble simplifié par rapport à ce que l'on avait sur FM5 : un bandeau avec 6 onglets (Home, Go race, Cars, Tune, Customize, options)
Dans l'accueil on retrouve une intégration du Forza Hub, une loterie pour des lots (donc sûrement une progression en niveau)
Dans l'écran de course, nous retrouveront la carrière, le jeu libre, le mode rival, un mode de test, le multijoueur et les ligues.

ForzaVista et le profil du joueur sont sortis de ce bandeau pour être des électrons libres.


Voici des petits éléments glanés par-ci, par-là :
Il y aura toujours un niveau de pilote et des affinités avec les constructeurs.
Avant la course vous pourrez faire des essais, c'est visible en solo. Mais nous ne savons pas si cela modifie votre position sur la grille et si ce sera disponible en multijoueur.
Les réglages et les livrées seront importables depuis Forza Horizon 2 et Forza Motorsport 5, par contre il n'y aura toujours pas de salle des ventes, les crédits rapportés par vos livrées seront un plus explicites au niveau statistique.
Le mode photo sera toujours présent.
Nous pouvons toujours sauver le replay…mais sur quelle durée ?
La pluie sera disponible sur au moins sur Le Mans, Spa, le Nürbürgring, Brands Hatch.
La nuit sera disponible sur au moins Le Mans, Spa, Sebring.

Malheureusement, la démo ne serait (je laisse au conditionnel malgré que l'info vienne de quelqu'un de chez Turn10) pas disponible avant la sortie du jeu. En même temps, il ne reste que peu de jours désormais avant le 15 septembre (date de sortie US)


Pour résumer, Forza 6 est très beau, la conduite toujours aussi intéressante. Les anciens joueurs ne seront pas dépaysés.
Des nouveautés qui changent le gameplay : des courses sous la pluie, des courses dans la nuit, un système de ligues pour le mode multijoueurs.
Parmi les choses qui chagrinent, on retrouve les arrêts aux stands, la gestion du carburant et des pneus. Les nouveautés atmosphériques ne sont pas disponibles sur tous les circuits et ne sont pas évolutives.
Parmi les choses qui font plaisir : au moins 450 voitures, 26 circuits, une fluidité et une résolution de haute volée, jusqu'à 24 joueurs en multijoueurs ! Le retour des spectateurs dans les sessions multijoueurs. Les livrées et réglages exportables depuis FH2 et FM5.

La date de sortie est prévue pour le 18 septembre en France et les joueurs fidèles à la licence seront très bien récompensés dans le jeu.

Et comme point final de cet article, signalons que Forza Motorsport 6 a gagné le titre de meilleure simulation et meilleur jeu de course de cette Gamescom 2015 !  […]

Lire la suite