Eclipsé par la sortie de Forza Motorsport 2 et de Colin McRae Dirt, FlaOut Ultimate Carnage est passé un peu inaperçu. Pourtant ce jeu développé par les studios Bugbear Entertainment, pour le compte d’Empire Interactive, mérite-t-il que l’on s’attarde dessus ? Dans un style différent des deux jeux de caisses précédemment cités, ce jeu peut-il se faire une place sur le podium, ou du moins rentrer dans les points ? Mettez votre casque, attachez votre ceinture, ça va secouer ! En route pour jouer les crash-test dummies.

FlatOut Ultimate Carnage : le crash test dummies

FlaOut Ultimate Carnage est déjà le 3eme opus de la série, mais c’est la première fois qu’il est développé sur Xbox 360. Ne connaissant pas les deux premiers, c’est donc d’un œil neuf que j’ai découvert ce carnage ! Depuis longtemps vous cherchiez un remplaçant à Destruction Derby ? Eh bien, vous l’avez trouvé. Ce jeu est un véritable défouloir et mérite amplement son qualificatif de « Carnage ». C’est bien simple, au bout de 30 secondes, les morceaux de voitures volent dans tous les coins, les éléments de décors explosent dans tous les sens et restent sur la piste, pour vous gêner lors d’un prochain tour. C’est tout simplement excellent, surtout quand vous venez de faire de nombreux tours sur Forza à faire attention de ne pas toucher vos adversaires. Dans FlatOut, vous serez confrontés, dans le mode solo, à 11 autres pilotes, chacun ayant son propre style de conduite, soit agressif, soit plutôt timoré.

FlatOut Ultimate Carnage : le crash test dummies

Graphiquement, FlatOut Ultimate Carnage exploite largement le potentiel de la Xbox 360 et n’a pas à rougir de la comparaison avec les autres jeux. Les environnements sont variés entre les pistes boueuses en montagne, les pistes en rase campagne,et les circuits en ville .Les pistes sont très détaillées et jonchées de nombreux éléments destructibles (tels des barrières, des grillages, des piles de pneus, des tas de bois et même des hangars, des stations services et autres bâtiments), et les effets sont très convaincants, notamment les explosions, les trainées de poussière et la fumée. Quelques bugs d’affichage sont toujours présents (éléments de décors coincés dans votre carrosserie). Les voitures ont un style propre à ce genre de jeu avec des muscle-cars américaines, des véhicules bonus tels le camion ou le bus scolaire et des voitures sportives. Les concurrents ne vous feront pas de cadeaux. Les carrosseries vont rapidement montrer les stigmates de l’âpreté des courses, avec de nombreuses rayures et portières arrachées. Dès que votre véhicule commencera à fumer et à s’enflammer, ça sentira le roussi ! La situation se compliquera encore lorsque vous verrez votre quatrième roue vous dépasser et que vous labourerez la piste avec vos essieux !!!! A force de dégâts et de chocs, vous pourrez même être contraints à l’abandon et attendre la fin de la course sur le bord de la piste en regardant vos adversaires s’éclater.

FlatOut Ultimate Carnage : le crash test dummies

Plus vous serez destructeurs et impitoyables avec vos adversaires, plus vous serez récompensés et remplirés votre réservoir de « nitro ». Ce boost vous permettra à certains moments de vous rétablir, notamment lors de vos glissades, trop souvent incontrôlées. Du fait de la puissance des voitures, des obstacles imprévisibles, des caresses amicales de vos concurrents et de la tenue de route hasardeuse des caisses.

Votre agressivité sur la piste et vos talents de casseurs vous permettront d’empocher des crédits, plus important en étant le plus destructeur, le meilleur artificier, le plus rapide … Cet argent vous sera très utile pour améliorer les caractéristiques de vos voitures et en acheter de plus puissantes. Et ainsi progresser peu à peu dans la partie solo du mode « carrière » (mode FlatOut). Le mode « carnage » quant à lui vous proposera de faire l’ensemble des épreuves (courses ; destruction derby avec bonus disponibles tels que des réparations ; des blindages ; duel ; contre la montre ; courses contre la bombe ; cascades etc.) sans vous soucier de l’argent, en débloquant au fur et à mesure les voitures. Vous pourrez également faire les épreuves sans aucune contrainte.

FlatOut Ultimate Carnage : le crash test dummies

Dans le mode multijoueur, vous pourrez vous confronter à 7 autres joueurs dans des parties uniques ou des tournois. De nombreuses options, vous permettront de paramétrer vos parties sur le live,et notamment de vous préparer des petites confrontations bien sympathiques en montant des tournois mixant les modes de jeu du mode solo. Vous aurez ainsi le choix pour les courses entre 39 circuits, 6 arènes pour les destruction derby et 12 épreuves cascades (petits jeux avec projection de votre pilote : bowling, curling, saut en hauteur). Vous aurez également la possibilité de participer à des courses classées, mais malheureusement comme d’habitude sur le live ces derniers temps vous tomberez sur des déconnexions précoces et autres comportements désagréables (injures etc.) notamment de la part de petits ou grands frenchies malheureusement ! Aussi bien solo qu’en multijoueur, le jeu est très fluide et le lag est plus que rare.

Sonore : les bruitages sont rapidement masqués par les musiques très musclées, que l’on peut heureusement mettre en sourdine. Dans le fond sonore de la destruction, vous arriverez a entendre le crissement des pneus, le métal froissé de la carrosserie, les cailloux tapant dans le châssis sur les chemins de terre.

FlatOut Ultimate Carnage : le crash test dummies

En conclusion, voici une alternative plus que convaincante à Burnout. Vous voulez vous éclater et bien vous allez être servis ! Graphiquement réussi, FlatOut Ultimate Carnage n’est pas d’une originalité débordante mais il est très agréable à jouer. Dans le mode solo, vos adversaires se montreront coriaces et revanchards, ce qui sera tout aussi vrai avec les adversaires que vous croiserez lors des courses sur le live.

FlatOut Ultimate Carnage : le crash test dummies

Graphisme : 16/20
Des graphismes de qualité, une animation fluide, un passage sur Xbox360 à la hauteur.


Jouabilité : 17/20
Des bots agressifs et un gameplay fun malgré une conduite parfois hasardeuse. Mais vous vous amuserez rapidement.

Mode Solo : 16/20
Pas très original, mais vous n'allez pas vous ennuyer !

Mode XboxLive : 17/20
Fluide, paramétrable à souhait, et surtout très jouissif. Attachez bien votre ceinture, ça va secouer !


Note Générale : 17/20

Si vous attendiez un « destruction derby » like sur la 360, un Burnout plus brutal et agressif, FlatOut Ultimate Carnage répondra parfaitement à vos souhaits. Des graphismes soignés, une animation fluide, un mode live fun, voici la recette d’un bon jeu.