Il y a quelques jours, j'ai eu la chance d'assister à une présentation du nouveau Prince of Persia d'Ubisoft, lors d'un fanday au loft Microsoft. Ce nouvel opus n'est pas la suite des jeux précédent mais une toute nouvelle histoire ( sous forme de trilogie) dans cet univers des mille et une nuits. Il s'agit toujours de la lutte du Bien contre le Mal, de la lumière ( symbolisée par Elika, votre partenaire) contre l'obscurité et la corruption (symbolisée par une matière mouvante noire).


Trailer de E3 2008, avec la superbe musique de Sigur Ros

Vous devez nettoyer votre monde, en repoussant la corruption (ce qui laissera place à la renaissance de la lumière avec force de verdure et de couleur). Ce monde se présente comme assez vaste et accessible selon l'angle que vous souhaiterez, ce n'est plus du tout linéaire (Elika vous guidera...) avec un level design recherché. Graphiquement, le jeu est magnifique et à une style bien à lui, dans un style proche de l'aquarelle et de la BD. Au niveau du gameplay, vous ne contrôlerez que le Prince, mais Elika sera là pour vous épauler, pour vous aider dans certains passage et notamment lors des combats ou vous pourrez faire des "combos" en sa compagnie. Chaque "boss" sera à appréhender d'un manière différente pour trouver leur faille et la meilleure façon d'en venir à bout. C'est elle qui vous fera "revivre" lorsque vous chuterez ou que vous serez tués. Vous réapparaitrez au point de sauvegarde automatique précédent. Au fur et à mesure le jeu va pouvoir définir votre niveau et adaptera automatiquement la difficulté afin d'offrir l'expérience de jeu la plus agréable possible quelque soit son niveau.

Selon le chef produit, la durée de vie de la quête principale avoisinera la quinzaine d'heure. ce jeu s'annonce comme une bonne surprise, se démarquant de la production actuelle.