Mot-clé - Fan Day

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 20 septembre 2016

Forza Horizon 3, un "warm-up" place des Vosges

E3, Gamescom, PAX, Forza Horizon 3 s’est offert un tour de chauffe dans tous les salons avec une démo « salon » épluchée, décortiquée sur le net JV.
Malheureusement, je n’ai pu me rendre à la Gamescom cette année et c’est donc avec une certaine frustration, mais une grande excitation que j’ai vu passer le jeu en « gold » (c’est à dire version finale prête pour être distribuée) à la fin du mois d’août.


Etre un petit blog (je n’ai qu’à m’en prendre qu’à moi-même...) n’est pas la chose la plus facile pour essayer de vivre des moments privilégiés dans la sphère média du jeu vidéo. Mais cela fait quelques années que je navigue dans cet univers des relations presses, je n’ai jamais eu le culot de la jeunesse et je n’ai pas le relationnel du sérail, mais j’ai la persévérance de la « vieillesse » et la politesse de savoir rester à mon niveau.

En quelques échanges de mail, j’ai appris que quelque chose se préparait sur Paris et que j’étais le bienvenu si je le souhaitais. Après moults remerciements, le rendez-vous est pris, comme mon billet de train et un RTT posé. Le lendemain, c’est le 1er septembre et je vais mettre les pieds en Australie !

Le jour venu, place des Vosges, en attendant l’horaire je cherche des voitures pour le Forza Go (organisé sur twitter par Playground Games) mais sans succès. Je rentre dans un hôtel particulier et au fond d’une cour s’ouvre une galerie, avec sable, palmiers, roadsign, planches de surf, buggy et corvette rutilante et un croco empaillé (ils aiment bien chez Xbox France , dans la lignée de l’ours Bernard). Mais surtout le plus intéressant, une dizaine de poste de jeu, avec gros poufs confortables, belle tv, magnifique XboxOne S et surtout une version quasi finale de Forza Horizon 3. De quoi pouvoir se plonger pleinement dans les premières heures de jeu.


Ralph Fulton, le fondateur et le directeur chez Playground Games (l’alter ego de Dan Greenawalt chez Turn 10) a présenté le jeu, ce qu’ils avaient voulu faire et quelques petits infos sur la façon dont ils s'y étaient pris pour rendre le ciel australien aussi joli. Tout le genre de choses que l’on retrouvait dans ses différentes interviews précédentes. Il était disponible ensuite pour répondre en privé à toutes les questions des journalistes présents.
Pour ma part, je lorgnais bien évidemment vers les manettes. Une fois installé, le dispositif de capture branché, le casque sur les oreilles je n’ai pas vu le temps passé ! 3H de jeu avalées d’une seule traite ! Il était déjà l’heure de chopper le métro et le train pour rentrer en Normandie ! J’aurais du demander à emprunter la corvette pour rester plus longtemps !

Ce que je retire de cette première prise en main de Forza Horizon 3, c’est le pied et la facilité de prise en main du jeu et surtout son accessibilité quelque soit le niveau du pilote. Tu prends la manette, tu appuies sur la gâchette et tu te retrouves littéralement propulsé à travers le bush, la forêt tropicale. Là où la série Motorsport demande de l’investissement, Horizon demande juste de fixer un point d’arrivée et en voiture Simone ! Tu te retrouves à faire le kangourou, à dénicher les koalas dans les arbres et déranger du croco dans les rivières ! Je ne vous parle par de la beauté du jeu, de la quantité et la qualité des voitures, ni de la fantastique bande son.

Je dois paraître bien trop enthousiaste pour certains, mais lors de cette première approche a bousculé mes attentes. Et l’idée avec laquelle j’étais venu que Forza Horizon 2 était un chef d’œuvre indépassable...

En repartant je n’avais plus en tête que d’y rejouer et j’ai donc refait des pieds et des mains pour y arriver…
Avec succès car depuis quelques jours j’arpente déjà les routes de Forza Horizon 3 et je vous donnerais mon avis complet sur le jeu, en mettant en avant ses qualités, mais aussi en appuyant sur les petites choses qui ne sont pas au point dans ce jeu.


En attendant j’avais réalisé les petites vidéos (un peu longues) que vous avez pu voir dans le corps de mon billet, il y en aura d’autres pour la suite.
Vous retrouverez bientôt également un petit tableau récapitulatif des voitures et de leur prix de base pour pouvoir profiter pleinement du retour de la salle de ventes.
Pour patienter jusqu’au 23 ou 27, vous pouvez toujours jouer à la démo disponible depuis une semaine déjà

Avez-vous trouvé tous les panneaux d’expérience ? ...  […]

Lire la suite

mardi 1 septembre 2015

Forza Motorsport 6 : Des Champs Elysées au statut Gold

Après avoir pu découvrir et rencontrer Dan Greenawalt, le directeur créatif de la série des Forza Motorsport du studio Turn10, à la Gamescom, j'ai eu la surprise et le plaisir de recevoir une invitation de la part de Xbox France pour prendre en main le jeu pendant 2h, le mardi 25 septembre.


Journée de congés posée, billets de train achetés (oui la tenue d'un blog sur les jeux vidéo coûte un peu, quand on est en province...), me voilà sur le Rond-Point des Champs Elysées devant le Motor Village, un espace dédié à l'automobile italienne.


Entouré d'une Alfa Roméo 4c Spider, d'un superbe Fiat Dino et d'une Maserati Ghibli, Dan Greenawalt était entrain de se faire interviewer par les journalistes de la presse spécialisée automobile et jeux vidéo.
Avec quelques autres blogueurs et passionnés de Forza (ou les deux comme moi), nous avons été accueillis dans les sous-sols du bâtiment, où nous attendaient 5 consoles pour essayer une version quasi-terminée de Forza Motorsport 6.


(cliquez sur l'image pour l'agrandir et ouvrir un diaporama)

En guise de mise en bouche, c'est Dan lui-même qui nous a fait un petit briefing sur le jeu, avec son introduction désormais classique du mariage des amoureux de jeu et des amoureux des voitures. Sauf qu'il y a apporté une petite modification en rappelant que la licence avait 10ans et le studio Turn10 quinze ans et qu'il y avait eu donc une évolution des passionnés, des jeux et des voitures également.
A l'heure actuelle , Forza Motorsport 6 est le jeu le plus imposant créé par Turn10, avec plus de 450 voitures (ils en ont rajouté encore une dizaine depuis ...) 26 environnements (3 de plus que la référence Forza Motorsport 4 pour les joueurs de Forza) pour environ 70 tracés avec des déclinaisons sous la pluie et dans la nuit et 24 joueurs en multi.
Ils ont développé le jeu avec différentes zones afin "qu'il puisse aller comme un gant" à tous les joueurs, aussi bien à ceux qui aiment faire la carrière qu'à ceux qui aiment sauter dans des courses multijoueurs, ou ceux qui veulent faire des tours sur un circuit particulier avec la voiture de leur choix sans contrainte.


(cliquez sur l'image pour l'agrandir et ouvrir un diaporama)

La présentation faite, nous avons pu prendre en main le jeu. J'avais prévu de faire des captures vidéos des menus, de l'interface des réglages, de l'atelier de peinture et des différentes courses et modes de jeu...
Mais le sort et la technique en ont voulu autrement, je n'ai pu que récupérer la course suivante :


J'ai pu courir sur le Nurburgring sous la pluie et c'est un pied d'enfer en nouvelle Ford GT avec des surprises avec les flaques d'eau tout du long du circuit... Trajectoire idéale ou adaptation aux flaques, faudra choisir ou se débrouiller pour avoir la place de son choix...
J'ai évidemment testé l'ancien circuit des 24h du Mans dans la nuit, en Peugeot 908, à pleine vitesse l'arrivée au bout des Hunaudières est effrayante !
De nuit, dans un style différent, Yas Marina a récréé le jour en pleine nuit avec des projecteurs tout du long du circuit
Pour les drivatars, on peut désormais choisir s'ils sont autorisés à forcer le passage ou fermer les portes. j'ai pu essayer et c'est franchement pas mal du tout. Sur le précédent opus, nombreux étaient ceux qui ne les trouvaient pas bons, pour ma part, j'ai toujours appréciés et même si j'ai parfois râler sur la perte de contrôle par certains moments, ça rendait les courses plutôt intéressantes !
J'ai pu voir aussi que l'importation des réglages ou des livrées semblaient facilitée, avec un onglet pour ceux de Forza Horizon 2 et ceux de Forza Motorsport 5. D'ailleurs, sur le site officiel , vous trouverez quelques petites infos sur comment cela va se dérouler et sur les quelques logos qui ne pourront pas être importés et qui risque d'empêcher certains transferts. Vous devrez alors adapter votre livrée sur le jeu d'origine... : plus d'infos en fin de news ici
j'ai aussi pu voir que les temps intermédiaires et les distances entre voitures faisaient leur retour !


(cliquez sur l'image pour l'agrandir et ouvrir un diaporama)

Bref, en 1 mot comme en 100, génial ! Bien sûr, je ne suis pas objectif puisque fan de la licence, mais il me reste tout de même toujours des attentes, avec notamment quelques question que j'ai pu poser à Dan directement qui circulait parmi nous, avant de partir vers Munich pour la même journée en Allemagne le lendemain.
La modélisation des environnements prend en moyenne 9 mois, à la question de savoir s'il y aura des circuits complémentaires, il m'a fait remarquer que le nombre était déjà conséquent... mais ils ne s'interdissent pas d'éventuellement en ajouter mais sans confirmer. Cela reste du domaine du possible. Cela en est de même pour Porsche...
Nous avons eu aussi une discussion sur la possibilité d'intégrer un tutoriel pour éduquer les joueurs au réglages. mais je crois qu'il n'a pas totalement compris ma question, ni moi sa réponse ^^. Sauf que les réglages étaient quelque chose de propre à chacun et qu'il fallait essayer et encore essayer pour en trouver ou en préparer un qui nous convienne et que ce n'est pas un tutoriel qui ferait un bon régleur... C'est sur ce point que j'étais en désaccord, où je pensais que le jeu pouvais éduquer et mener pas à pas le joueur dans la démarche du régleur, quoi régler en premier, comment procéder, par petites itérations etc.
br> C'est plein d'attente et d'impatience que j'ai du à contre-coeur lâcher la manette car c'était la fin de journée et que je devais retourner en Normandie.

Parallèlement le site officiel annonçait que le jeu était gold, donc qu'il était prêt pour la sortie et qu'une démo serait disponible le 1er septembre (donc aujourd'hui ^^), avec comme cerise sur le gâteau, 10 voitures de course supplémentaires.
j'ai hâte d'être enfin le 10 septembre pour commencer ma carrière dans Forza Motorsport 6 et profiter pleinement du jeu, de pouvoir faire quelques courses entre amis sur le XboxLIVE.

Je remercie évidemment Xbox France et ses personnes chargées de la communication pour l'invitation à cette journée et que je serais bien disponible l'année prochaine pour l'arrivée de Forza Horizon 3 et d'aller voir au Mans, les premiers tours de piste de la nouvelle Ford GT LM ;)


(cliquez sur l'image pour l'agrandir et ouvrir un diaporama)

je remercie aussi chaleureusement Dan Greenawalt que je croise régulièrement depuis quelques années désormais et qui se prête avec bienveillance à la rituelle photo !  […]

Lire la suite

mercredi 10 juin 2009

Fanday Prototype Activision

C'était l'affluence des grands jours , ce soir au loft Microsoft pour la soirée de présentation de Prototype, développé par Radical Entertainment. Organisé par Activision et Edelman, ce fanday, nous a permis de prendre un peu en main Alex Mercer.


Autour des quelques écrans mis à notre disposition et du buffet , nous avons pu sauter, escalader les immeubles de New-York, sprinter et finalement mettre a feu et à sang les rues de Big Apple. C'était sans compter sur les forces de l'ordre qui nous ont arroser de toutes sortes de calibre, allant du pistolet, au lance missile, ou du char à l'hélico. Autant dire que nous ne pouvions nous laisser faire ... Alex est quelqu'un plein de surprises ... sanglantes ! Le pitch en quelques mots : vous êtes Alex Mercer et vous vous trouvez dans la ville de New York infesté par un virus, dans une ambiance de fin du monde, étonnamment vous avez acquis quelques pouvoirs bien inquiétants. A vous de remonter le fil de l'histoire et de découvrir ce qui s'est passé. Vous allez pouvoir acquérir au fur et à mesure de l'histoire de très nombreux pouvoirs et améliorations ( 250 environ) que vous obtiendrez contre des points d'expérience gagnés en remplissant des objectifs (principaux ou annexes). On est obligé de faire un parallèle avec Infamous très proche dans le temps et dans le type d'histoire et de narration. Contrairement à la vidéo introductive, les graphismes que nous avons pu voir étaient un peu décevant, au niveau des textures surtout et des effets, mais je n'ai pu observé de ralentissement malgré une forte densité de population, New York est vraiment très peuplée ! Ce qui peut expliquer les graphismes. Il faudra aussi voir dans la progression du jeu , car apparemment selon la chef de produit : « Elizabeth » l'aspect de la ville va se modifier en fonction de l'infestation. Mais c'était peut être aussi du fait des écrans du loft, de qualité et de réglages inégaux.

Signe ou pas, malgré la forte audience, finalement peu de personnes ont pris en main le jeu, ils semblaient plutôt intéressés par le buffet et tels des moineaux se sont dispersés sitôt finis leur pizzas ...
D'ici quelques jours, un test devrait faire son apparition sur le site.
Le site officiel de Prototype est disponible à l'adresse suivante :http://www.prototypegame.com/
Rappelons que le jeu sort ce vendredi 12 juin et qu'un comics sera publié (par DC comics) dans quelques semaines, par Jim Lee, un des dessinateurs des Xmen, séduit par Alex Mercer, un homme amnésique ayant la faculté de changer de forme à volonté.



Edit : Après avoir essayé Prototype sur mon écran, les graphismes s'en sortent un peu mieux qu'au loft Microsoft, ouf !!)  […]

Lire la suite

jeudi 21 mai 2009

Fanday : Présentation de Star Ocean

Koch Media et Square Enix nous a accueilli mardi soir au loft Microsoft pour une présentation de Star Ocean – the Last Hope, développé par Tri-ace. C'est le 4eme jeux de la saga Star Ocean. Mais Chronologiquement, il s'agit d'un prequel, d'une présentation des origines de la saga ( quelques siècles avant les jeux déjà sortis...). Le pitch est simple : une guerre nucléaire mondiale à totalement dévasté la Terre, obligeant les derniers survivants à faire la paix et à s'unir pour trouver un nouveau foyer, une nouvelle planète. Des vaisseaux spatiaux sont construits en orbite dans d'énormes stations spatiale. Ils sont ensuite envoyés à travers l'espace pour trouver des planètes habitables Tout ceci est repris dans les cinématiques d'introduction.


Vous incarnez Edge, un jeune homme à la tête du vaisseau Calnus. Vous êtes accompagné d'un cyborg, et de divers autres personnages jouables que vous pouvez incorporer à votre équipe. Chaque personnage à ses capacités et compétences propres et interagiront entre eux. Ces interactions sont plus ou moins développées selon ce que l'on « partage » avec eux. Il y a une petite dizaine de personnages jouables et vous pourrez en incorporer 5 dans votre équipe (vous pouvez les remplacer à tous moments, même en plein combat). Le Calnus est votre maison, avec notamment des chambres à personnaliser, un laboratoire où vous pourrez créer des objets, des armes, des pièces d'armures. Il y a également une salle d'entrainement, qui servira de didacticiel et où vous pourrez tester vos aptitudes aux combat et vos combos. Il y a également un salle commune où vous pourrez interagir avec vos coéquipiers. A l'aide de ce vaisseau, vous allez pouvoir explorer quelques planètes (au moins au nombre de 5 apparemment). Ces « mondes » présentent des environnements très différents, passant des déserts aux forets de l'ère Jurassique. Vous pourrez au cours de l'aventure revenir sur les différentes planètes pour réaliser des quêtes annexes. Sur ces planètes, vous croiserez une faune plus ou moins importante et plus ou moins belliqueuse. Vous pourrez décider si vous voulez les affronter ou non et la manière de le faire (petites attaques de fourbe par derrière pour profiter de l'élément de surprise ou attaque frontale, ou attaque inattendue pour vous). Ces différents types d'attaque vont influencer la facilité des combats.


Les combats sont en temps réels et vous pouvez passer de l'un à l'autre de vos personnages très facilement et même faire des combos (dépendant d'ailleurs des affinités que vous avez développées) avec quelques séquences de quick time évent, très légères. C'est du très classique pour un rpg, avec des coups spéciaux se traduisant par une débauche d'effets spéciaux. Au point que cela est parfois très brouillon...A la fin de la phase de combat, vous avez des points d'expérience, des bonus (en fonction des attaques réalisées), des « collections » (en fonction de pas mal d'élément de votre combat) qui permettront d'obtenir des succès. Certains boss ont l'air assez imposants et vont nécessiter de nombreuses associations et l'usage de coups spéciaux. Par contre, il n'y a pas eu d'informations sur les points d'expériences et ce qu'ils permettent de faire ( débloquer des compétences ? Des équipements ? Des armes, des quêtes ? ) C'est la même chose pour l'argent : comment va-t-on le dépenser ? Il y a apparemment des villes (d'après ce que l'on a pu voir en prenant le jeu en main) et donc on suppose qu'il y aura des magasins pour équipements, armures etc...


trailer Star Ocean 4 : The Last Hope (source Gamersyde)
 […]

Lire la suite

mardi 3 février 2009

Fanday Ninja Blade

Vendredi dernier, histoire de se préparer à un bon week-end, nous avons été convié à une présentation de Ninja Blade au loft Microsoft. Ninja Blade a été développé en "second parts" pour XBOX 360 par le studio From Software (Armored Core, Tenchu, Enchanted Arms). Juste pour situé un peu le jeu, l'action se déroule en 2015 dans un Tokyo, infecté par un virus, véhiculé par des "insectes. Dépassé par les évènements, les japonais vont faire appel une équipe d'intervention spéciale composée de Ninjas. Notre héros, Ken Ogawa en fait donc partie. Pour ce jeu, il a été fait appel au designer Keiji Nakaoka (notamment Lost Planet) de chez Capcom et la musique a été composée par Norihiko Hibino (qui a composé celle de la série des Métal Gear Solid).


Jad Berri, le chef produit Microsoft pour Ninja Blade (qui s'était également occupé de Ninja Gaiden 2 ...) nous a avoué que dans les premiers temps, il avait été assez dubitatif vis à vis de ce jeu. Pour finalement être plutôt rassuré quand les équipes s'occupant de la XBOX 360 ont vu le développement avancer et les premiers retours de la presse japonaise. Jad a également souligné l'intérêt pour la XBOX 360 de continuer à travailler sur des exclusivités avec les développeurs du pays du Soleil Levant.


Ensuite est venu le moment de prendre les manettes en main et de voir ce que ce ninja (ressemblant fortement à Ryu Hayabusa...) avait à nous proposer.
La version que nous avons essayée datait de décembre et donc quelques défaults étaient encore bien présents : l'affichage n'était pas encore totalement optimisé et l'intelligence artificielle n'était pas implémentée pour tous les niveaux
Dès la séquence introductive, nous sommes plongés dans le feu de l'action,avec une jouabilité "simplissime" à base d'action contextuelle (QTE). Le ton est donné, nous allons avoir à découper au katana de nombreux mutants, que l'on aura du mal à décrire tant ils sont informes et répugnants. C'est même très plaisant et assez aisé (par rapport à Ninja Gaiden ...), bien que la succession de QTE, risque à force d'être un peu indigeste. Il faut souligner que les séquences de QTE ne morcellent pas le rythme du jeu et c'est une bonne surprise ! Tout ceci se fait en beauté et avec classe. Graphiquement, c'est là aussi plutôt réussi (à part les flammes et les débris qui ne sont pas encore au top). Les monstres sont bien monstrueux et les boss sont gigantesques et à l'ancienne, il faudra trouver leur point faible et en user et abuser pour les abattre et les finir par un ? par un ? QTE (bingo) .



Un point faible risque d'être la localisation, avec le nom d'un boss du genre "grand mutant vérolé"

Au final, ce Ninja Blade s'annonce bien mieux que ce que l'on pouvait craindre, avec des graphisme qui n'ont pas à rougir et un rythme soutenu, auxquels s'ajoute une jouabilité qui n'est pas en reste. C'est sans grande prétention mais agréable à jouer. Dans l'attente du 20 mars, je vous invite à aller visiter le site du jeu : http://www.ninja-blade.com/  […]

Lire la suite

dimanche 23 novembre 2008

Prince of Persia : preview

Il y a quelques jours, j'ai eu la chance d'assister à une présentation du nouveau Prince of Persia d'Ubisoft, lors d'un fanday au loft Microsoft. Ce nouvel opus n'est pas la suite des jeux précédent mais une toute nouvelle histoire ( sous forme de trilogie) dans cet univers des mille et une nuits. Il s'agit toujours de la lutte du Bien contre le Mal, de la lumière ( symbolisée par Elika, votre partenaire) contre l'obscurité et la corruption (symbolisée par une matière mouvante noire).


Trailer de E3 2008, avec la superbe musique de Sigur Ros

Vous devez nettoyer votre monde, en repoussant la corruption (ce qui laissera place à la renaissance de la lumière avec force de verdure et de couleur). Ce monde se présente comme assez vaste et accessible selon l'angle que vous souhaiterez, ce n'est plus du tout linéaire (Elika vous guidera...) avec un level design recherché. Graphiquement, le jeu est magnifique et à une style bien à lui, dans un style proche de l'aquarelle et de la BD. Au niveau du gameplay, vous ne contrôlerez que le Prince, mais Elika sera là pour vous épauler, pour vous aider dans certains passage et notamment lors des combats ou vous pourrez faire des "combos" en sa compagnie. Chaque "boss" sera à appréhender d'un manière différente pour trouver leur faille et la meilleure façon d'en venir à bout. C'est elle qui vous fera "revivre" lorsque vous chuterez ou que vous serez tués. Vous réapparaitrez au point de sauvegarde automatique précédent. Au fur et à mesure le jeu va pouvoir définir votre niveau et adaptera automatiquement la difficulté afin d'offrir l'expérience de jeu la plus agréable possible quelque soit son niveau.

Selon le chef produit, la durée de vie de la quête principale avoisinera la quinzaine d'heure. ce jeu s'annonce comme une bonne surprise, se démarquant de la production actuelle.  […]

Lire la suite

jeudi 20 novembre 2008

Lara est de retour !



Juste un petit rappel pour vous signaler que la sculpturale Lara est de retour et qu'elle est partie sur de nouvelles aventures à la recherche de sa mère.
Lors d'un fanday au loft Microsot j'ai pu "tâter" un peu de la belle au travers d'un niveau en Thailande. Les mouvements apparaissaient plus fluide, moins saccadés que dans la démo. Les décors fourmillent de détails et la faune est parfois peu accueillante, à l'image de quelques lézards du type "dragons de Komodo". Les niveau s'articulent en général, autour d'une grande pièce centrale, avec dépendances ; couloirs ; mécanismes et énigmes à découvrir. Bref du Tomb Raider plutôt réussi, avec une Lara très en forme.
Vous la trouverez à partir de demain chez vos dealers préférés. Faites de beaux rêves

 […]

Lire la suite

samedi 25 octobre 2008

Soirée Xbox360 au Showcase - 22 octobre 2008

Le 22 octobre 2008, nous avons eu la chance d'être invité à la soirée organisée par Microsoft pour la Xbox 360 à Paris au Showcase, dans une ambiance prestigieuse, sous le pont Alexandre III, non loin du Grand Palais. Lors de cette soirée, le Major Nelson (ni plus ni moins que Larry Hyrb, Director of Programming de la XBOX360, bien connu pour son blog, mine d'info) et Jerry Johnson (Product Unit Manager) nous ont présenter le nouveau dashboard, de la console reine de Microsoft, qui arrivera en mise à jour le 19 novembre. L'adoption du XNE sera obligatoire pour pouvoir désormais jouer sur le live, mais on pourra conserver toutefois une partie de l'ancienne interface, pour ceux que les avatars laissent de glace.
XBOX 360 avait mis les petits plats dans les grands, champagne à volonté et toute la communauté des sites et blogs traitant des jeux vidéos, animations avec personnages mettant en avant les nouveauté qui vont arriver avant la fin de l'année. ...

 […]

Lire la suite

mardi 21 octobre 2008

Saints Row2 : wesh wesh représente

J'ai pu assister, vendredi , le jour du lancement de Saints Row 2 , à une soirée de présentation du jeu.
J'y allais vraiment par curiosité, mais plutôt méfiant. En effet, le 1er opus m'avait à l'époque bien déçu, par un multijoueurs pénalisé par des problèmes de connexion et par un solo pas franchement séduisant.

Au loft Microsoft, THQ nous a donc laissé les manettes après de courtes explications et mises en avant des points forts, mais une fin de non recevoir sur le multijoueurs.
Cela a été une réelle surprise et au final un intérêt mérité. Les principales atouts de ce jeu semble être : une personnalisation très poussée de votre personnage, avec beaucoup d'humour, une liberté d'action importante (vous pouvez suivre la trame du jeu ou faire ce qui vous chante), Je vous laisse la surprise concernant l'histoire, qui est je trouve assez astucieux pour l'ensemble du jeu. . Un autre atout de taille est la possibilité de jouer en coop toute l'histoire, ou seulement une partie. La progression obtenue en coop sera sauvegarder et disponible en solo ! De plus, le niveau de difficulté n'influera pas sur les fameux succès et il sera donc modifiable à tout moment ( c'est plutôt pas mal pour réaliser une mission qui nous résiste). Alors que GTA, s'est assagi, pour devenir plus réaliste, plus terre à terre, Saints Row 2, à l'inverse, va en faire des tonnes.

Par contre, aucune info nette n'a été donnée concernant le multijoueurs et l'amplitude des zones de jeu. Pour cela il faudra voir avec le jeu en main ou dans le test qui sera fait plus tard  […]

Lire la suite

dimanche 21 septembre 2008

un Bol d'air PURE : preview

oui, d'accord, elle est un peu facile...

Mais en même temps, cela convient parfaitement au thème du nouveau jeu de course de quad de Disney Interactive. En effet, j'ai pu assister à une présentation de Pure au loft Microsoft, en présence de Chris BOWLES, un des concepteur du jeu au chez Blackrock. Ce studio s'appelait Climax lors de leur rachat il y a 2 ans par Disney et on leur doit notamment la série MotoGP et ATV Offroad. Ce ne sont donc pas des débutants pour ce style de jeu.
Pour assurer la promotion de leur titre, Disney a également fait appel à Romain COUPRIE, triple champion de France, vainqueur du Mondial du Quad à Pont de Vaux cette année et bien parti pour être champion d'Europe à la fin de la saison, un ambassadeur de choix, d'autant plus qu'il est vraiment sympa.


Black Rock a choisi le quad pour la stabilité des 4 roues et le fun que pouvait apporter le coté moto. Donc cela dénote de la volonté d'un comportement très arcade. Par contre, au niveau des quads, la modélisation est fidèle et poussée. Ainsi dans le mode garage vous allez pouvoir choisir toutes les pièces réelles de votre quad jusqu'au plus petits éléments (formes et couleur). A tout moment, vous allez pouvoir lancer la construction aléatoire de votre machine. Vous allez ensuite pouvoir choisir votre pilote. A chaque pilote correspond des figures spéciales qui lui sont propres. C'est par l'intermédiaire des pilotes et de leur comportement que l'on peut trouver une touche d'humour très agréable.


Il y aura trois modes principaux de courses :
- Un mode carrière, avec 50 évènements à courir, à l'issue desquels vous déloquerez des pièces mécaniques et des tricks entre autre.
- un mode sprint, avec des circuits courts et rapides ( 5 tours en course)
- un mode freestyle, ou vous démarrerez avec une jauge d'essence pleine qui baissera au fur et à mesure. Tout du long du circuit vous devrez collecter des bonus (essence, multiplicateurs etc...), selon les figures réalisées vous marquerez des points et gagnerez de l'essence. Tant que vous avec du carburant vous continuez.


Au niveau du gameplay, c'est très facile à prendre en main et on arrive rapidement à faire des figures de fous. De ce point de vue, vous débloquez au fur et à mesure de chaque course de nouveaux style de figures, à l'aide d'une jauge qui augmente avec les figures ( A, puis B, puis Y et enfin les special trick RB+LB ). Chaque chute fait baisser cette jauge et donc diminue votre palette de figures. De plus vous allez devoir choisir entre turbo (X) et figures, car la jauge remplie par les figures correspond également à la jauge de turbo.




nous n'avons eu qu'un aperçu très réduit des environnements, qui ne diffèrent pas tellement de ceux vu dans la démo. Tout ce qu'on peut dire, c'est que graphiquement c'est plutôt bien réussi et la profondeur de champs est importante. A la limite, il n'y a qu'au niveau sonore où l'on peut être un peu sur notre fin.

Une déception sera probablement l'absence de courses en écran splitté. Nous avons toutefois pu tester des courses en lan et il s'avère bien plaisant de se tirer la bourre sur les circuits et de se ramasser lamentablement au bout d'une cascade trop osée ! Tout ce qui est disponible dans les modes offline sera possible dans les modes online !

 […]

Lire la suite