Mot-clé - Fan day

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 14 avril 2011

Rendez-vous au MKC 2eme édition !

Ce soir, j'ai rendez-vous dans Paris pour le [MKC] et je ferais tout pour que ce ne soit pas fatal ...


Je peux déjà vous dire que ça va saigner avec Mortal Kombat ... L'Anonymous Gamer va frapper ...


Ou être frappé, massacré, éparpillé façon puzzle ... J'ai préparé le coalgan ...

A plus tard ... Enfin normalement

Mise à jour 19h50 : Le rendez-vous est dans une demi-heure et ça ressemble pas à ce qu'il y avait pour le MKC 1. J'ai déjà repéré quelques autres saigneurs qui rodent dans le coin.

Mise à jour 23h : Les combats et paris s'enchaînent, rythmés par les cris de l'assistance. J'en suis encore à 150 $MK et je me suis refait une santé sur les outsiders ... Toujours pas passé sur le ring ... A suivre ...  […]

Lire la suite

mercredi 30 mars 2011

Fanday Ubisoft : From Dust et autres jeux Xbox Live Arcade

La semaine dernière, le lundi soir, c'est sans grande motivation que j'ai fait le trajet de la Normandie à Paris pour me rendre au repaire de gamers qu'est le lounge Microsoft à Issy les Moulineaux. C'est à l'invitation de Xbox360 et d'Ubisoft que nous y avons été conviés. Il était mentionné Eric Chahi sur l'invitation et cela rendait hystérique certains. Pour ma part, ce nom n'évoquait rien du tout, à part le Jeu mentionné avec, "From Dust", que j'avais découvert lors de reportages sur L'E3 et la Gamescom 2010. Je me suis donc renseigné avant et j'ai appris qu'Eric Chahi était le créateur du jeu Another World (1991) et d'Heart Of Darkness(1998). J'avais joué un peu à heart of Darkness, sans franchement l'apprécié, mais pas du tout à Another World. J'ai seulement aimé Flashback, qui s'en inspirait fortement. Depuis plusieurs années, il travaille sur un nouveau projet qui arrive à sa fin : From Dust. Chose intéressante, c'est qu'Eric Chahi à parcouru le globe de nombreuses années pour découvrir avec passion les volcans et leur environnement.


Après les traditionnelles pizza (cela faisait bien longtemps d'ailleurs :) ), nous pouvions essayer Outland et Might and Magic Clash of Heroes et assister à deux présentations dont celle de From Dust par son créateur.

Je me suis donc assis devant Outland, qui m'avait attiré l'œil dès mon entrée. En effet, celui-ci va présenter des graphismes avec une identité visuelle intéressante, dans une veine assez proche de celle de Limbo. Tout les éléments du premier plan seront noir, avec des touches de couleurs spécifiques (rouge, jaune, bleu, dans ce que j'ai vu) un fond plutôt sympa qui variera selon les environnements. Le personnage est longiligne, avec une certaine classe, armé d'une épée. A l’œil, les éléments de décors et symboles pourrait se rapprocher des civilisations sud-américaines.
S'agissant d'un jeu de plateformes, vous devrez éviter quelques gros insectes et quelques projectiles, activer des interrupteurs, déclencher des mécanismes, récolter des items et des pièces. Pour cela votre personnage, pourra sauter, s'agripper au bords des parois et glisser en s'accroupissant. Par contre , vous devrez affronter quelques boss assez impressionnants avec un différentiel de tailles conséquent !


L'animation est fluide et les déplacements plutôt très rapides (trop ?).
J'ai pu apercevoir des zones nécessitant la présence d'un autre joueur en coopération, mais je ne sais pas quelle est l'importance de cette composante multijoueur dans le jeu : est-ce anecdotique, indispensable ?

En ce qui concerne la date de sortie et le cout du jeu , je n'ai pas eu d'info précises.
 […]

Lire la suite

vendredi 11 mars 2011

Homefront : Fanday spécial multijoueur chez Microsoft

Intéressé par Homefront, depuis la Gamescom de l'année dernière, où j'avais assisté à une présentation sur le stand de THQ, j'ai eu l'opportunité de pouvoir passer un après-midi entier sur la partie multijoueur du jeu.


Rendez vous donc ce mardi dernier, à peine revenu des pistes enneigées (à peu près ^^), dans le lounge Xbox360 (un peu notre repaire en fait maintenant :) ) situé à Issy dans le Campus Microsoft. J'y étais donc accueilli par les équipes de THQ France et d'Edelman, en charge de la com de Xbox360, avec gâteaux et confiseries : aliments sucrés de base du gamer !

Il y avait également quelques journalistes, de nombreuses connaissances "bloggesques" dont Cocole le chineur-retrogameur fou et Cyriloo de jeuxvideo.org et même l'organisateur des championnats amateurs pour les forza (qui m'a d'ailleurs annoncé une très bonne nouvelle, mais ce sera pour plus tard ^^).



Après une prise en main rapide du solo, qui a permis de nous faire patienter pendant la préparation du réseau, nous avons pu nous affronter sur le multijoueur et nous rendre compte de ce qu'il allait nous proposer. Malheureusement nous n'avons pas pu le faire contre les autres joueurs qui étaient réunis dans les différents pays où avaient lieu de tels fandays.

Au final, après quelques heures, des milliers de cartouches tirées, quelques roquettes et autres joyeuses munitions, je trouve que le multijoueur pourrait se révéler assez intéressant, comme une alternative entre celui de Battlefield, avec une approche tactique nécessaire et celui des Call of Duty moins exigeant sur ce plan là.



Nous sommes repartis avec quelques goodies :
- un bandana floqué d'une étoile rouge,
- un journal daté de 2026, plutôt très bien fait et donnant l'impression qu'une étoile rouge orne désormais le sommet de la Tour Eiffel,
- un t-shirt bien rouge avec son étoile, que je n'ai pris car il restait seulement une taille S fillette, c'est dommage car il aurait bien remplacé celui de Red Faction Guérilla.

Et j'ai eu le plaisir (et les félicitations de mon banquier) de recevoir également le jeu pour pouvoir nous faire une idée plus poussée du solo et du multi de Homefront. Avec néanmoins, la consigne d'attendre le 15 mars date de sortie officielle du jeu pour publier test, avis.


un des premiers trailers de Homefront


Mon avis sur Homefront devrait arriver ce soir ou demain matin.  […]

Lire la suite

jeudi 4 novembre 2010

Fanday Kinect au Campus Microsoft

Mardi Soir, j'ai été convié avec la communauté Xbox360 à un fanday spécial Kinect dans le sein de l'impressionnant Campus Microsoft à Issy les Moulineaux. Si vous etes passé récemment sur le périphérique parisien, vous n'avez pu manquer de voir en façade du bâtiment une énorme publicité pour le lancement de Kinect, positionnée juste avant la Paris Games Week.
Nous étions accueilli par des petits fours salés délicieux et sucrés non moins bons, avec en prime des confiseries disséminées dans la salle ! Mais toutes ces bonnes choses étaient nécessaires vu la dépense énergétique que nous avons fait par la suite ! Car c'est parfois bien physique Kinect !


Dans la salle nous avions 3 bornes Kinect, avec Kinect Sports (le bowling, ping pong et la boxe étaient essentiellement joués), Kinect Adventures avec de nombreux petites épreuves plutôt physiques : j'ai joué au jeu de chariot que vous verrez sur la vidéo à la fin du billet, et je peux vous dire que les cuisses et les genoux ont été bien mis à contribution (et j'ai régulièrement des activités sportives) et que cela nous a procuré une bonne suée ! Nous pouvions également s'essayer à Kinect Joy Ride et à Kinectimals (qui confirme son capital sympathie pour les plus jeunes). Quelques chorégraphie ont aussi échauffés les participants sur Dance Central.

Parallèlement, j'ai assisté à une petite présentation de la nouvelle interface et de l'intégration de Kinect à celle-ci. Et c'est là que l'on se rend compte que la mise à jour de l'interface du 1er novembre, avec la modification par exemple des avatars, ne prendra son ampleur et trouvera son explication avec la partie réservée à Kinect. la couleur dominante par défaut sera violette, ce que l'on retrouve dans tous les visuels Kinect. Deux gestes seront essentiels pour la navigation via Kinect, le droite-gauche d'une main pour attirer l'attention de Kinect et activer les interactions et le main gauche écarté du corps à la hauteur de la taille pour sortir de l'activité en cours.
Au branchement du périphérique (qui fonctionne aussi bien, sur les nouvelles consoles Xbox 360S que sur les anciennes Xbox 360, avec une alimentation (de la taille d'un chargeur de téléphone portable) fournie), une phase de calibration sera nécessaire pour personnaliser la reconnaissance et voir son propre avatar apparaitre pour la suite.


Au niveau des vidéos, c'est plutôt bluffant au niveau de la réactivité et de la précision. Ils en ont profité pour expliquer très rapidement l'intérêt du Zune pour la musique, avec l'interaction avec les windows Phone et l'abonnement permettant d'avoir accès n'importe où à ses morceaux de musique, par l'intermédiaire du principe du "cloud" qui est en plein essor cette année (cf Deezer premium par exemple) (on a 14 jours d'essai gratuit sur Zune Pass, après c'est 10 euros par mois ou moins selon la durée). La reconnaissance vocale ne sera pas disponible pour la France au lancement, mais elle devrait arriver a printemps. Elle sera disponible pour les USA, le Royaume Uni, le Canada, le Mexique et le Japon. Le service Canal sur la Xbox 360 sera également commandable par l'intermédiaire de Kinect. En ce qui concerne, le marketplace, ils sont entrain de réfléchir comment arriver à prendre en compte clairement l'importante quantité de contenus.
Video Kinect, le service de vidéochat, nous a été présenté avec une bonne réactivité du kinect, qui s'adapte automatique sur un suivi du visage ou la prise ne compte d'un groupe, cela fonctionnera également avec le son de la voix. Ce sera compatible avec Windows Live Messenger, donc avec tout le monde ou presque !
Il faut reconnaitre, que c'est plutôt cool et la classe cette interface pilotable via Kinect, Minority report, c'est presque maintenant !

La campagne de lancement du Kinect serait d'environ 500 millions de dollars, ce qui est un chiffre colossal et pour Microsoft cela équivaut dans l'idée à un lancement d'une nouvelle console. Ouch !

Voici quelques vidéos de cette soirée, plus particulièrement des phases de jeu, avec de vrais morceaux de blogueurs dedans !

Pour Kinect Adventure, avec Try and Play (alias la marque jaune)

Un petit peu de Kinect Joy Ride, avec DamonX

Un petit peu de Bowling sur Kinect Sports

Et pour finir, une petite touche de Kinectimals (qui devrait conquérir les petits chez moi)

La soirée s'est terminée sur une sympathique compétition pour remporter des tee-shirts Fable 3, sur le 100 m de Kinect Sports - Epuisant et choux blanc pour ma part (on va dire que j'ai été déconcentré par le changement de coté pour les avatars ...).


Mardi prochain, j'ai également la chance d'être invité à la soirée de lancement de Kinect'in Paris, qui s'annonce mémorable avec notamment un concert de VV Brown ! Autant dire que je suis ravi ^^ !  […]

Lire la suite

mercredi 25 août 2010

Call of Duty Black Ops : Fanday

Cet après-midi, c'est dans les salons de l'Hotel Intercontinental, à deux pas de l'Arc de Triomphe, qu'Activision m'a convié à assister à la présentation du futur hit du mois de Novembre : c'est à dire Call of Duty Black Ops. C'est Josh Olin, le Community Manager du jeu qui s'était déplacé en personne (l'équivalent du Robert Bowling pour Modern Warfare). Dans la salle, un cinquantaine de sièges étaient installés devant 2 panneaux représentant quelques personnages de Black Ops, une tv, quelques spots rouges pour l'ambiance (sous marin en plongée) et un petit buffet avec amuse-gueules sucrés et jus d'orange, thé et café ! Bien loin des Bonbecs, Pizza et Coca auxquels on est habitué ! Après une interminable attente (une petite 20aine de minutes) Josh Olin a pris la manette et nous a présenté succinctement que le jeu ne décrira pas des évènements qui se sont réellement passés. C'est juste un fiction, qui se déroule pendant la période de la guerre froide en Russie et extrême-orient.

Aucune question ne devait être posée sur le mode multijoueurs. Car les infos sur celui-ci seront officialisées le 1 septembre. Aucune photo n'était autorisée, ni de vidéo, de l'écran. En gros, je ne m'attendais donc pas à de grosses révélations et je commençais déjà à être un peu déçu.


Josh a donc pris la manette et nous a montré 3 niveaux (enfin morceaux de niveau pour être précis) : dont celui de la Gamescom (niveau intitulé WMD - armes de destruction massives), où votre équipe (guidée au démarrage par vous dans un avion espion – il a beaucoup moins développé cette phase que celui qui l'a fait à Cologne) doit mettre hors d'usage un station de communication. On a pu voir dans ce niveau l'utilisation de l'arbalète carreau classique ou explosif ( à retardement) et aussi que l'IA, malgré ce que disait Josh un peu plus tard dans la présentation, est encore un peu à la ramasse. Ainsi par exemple, les ennemis ne voyant pas le personnage, en pleine alerte alors qu'il était à coté d'eux. Josh, prend donc d'assaut la station, la met HS et s'enfuit en faisant un petit base jump et Josh interrompt a ce niveau la démo pour ne pas nous en montrer plus (la destruction apparemment d'une fabrique d'armes).

On passe à la deuxième séquence (intitulée Victor Charlie) au Vietnam: "inédite" celle là. Elle a lieu en pleine jungle. Notre hélicoptère se crash dans une rivière, il y aura donc différents passages sous l'eau. L'escouade se regroupe (4 coéquipiers) et on va investir un village. ( en n'oubliant pas de poser du C4 sous un dépôt de munition), avec une minuscule phase d'infiltration, car on va descendre les viets au couteau en les égorgeant ou en les plantant directement. Il y a un petite animation pour cela, c'est un peu sanglant, mais je trouve ça un peu dommage de se montrer ainsi sanglant et de montrer un couteau nickel, sans aucune trace de sang. Finalement, notre personnage va se montrer un peu plus bourrin ( à la COD en fait et c'est aussi un peu pour cela que l'on apprécie ces jeux) et ça commence à péter dans tous les coins, changement d'armes, lance grenade, ak, sniper etc.... On progresse peu à peu dans le village et on s'approche d'une pièce de DCA qui tire toujours (sur quoi ?). On se doute qu'il faut la détruire ou au moins réduire au silence le servant de batterie. Les grenades pleuvent et notre personnage est obligé de se mettre à couvert pour récupérer un peu de santé et une nouvelle fois, Josh stoppe l'action …


Et il va passer à une troisième phase (intitulée Payback), déjà vue à l'E3 : au Laos, on prend le contrôle d'un hélicoptère russe HIND, pour s'enfuir. On a donc une phase de shoot aérien en hélico (on le contrôle totalement), où l'on va faire tout péter encore un fois, des bateaux, aux convois, aux cahutes de pécheurs, les ponts et passerelles jetés au dessus de la rivière également, ainsi que les hélicoptère ennemis qui arrivent. Il faut dire qu'on doit avoir deux ou trois hélico derrière pour ravitailler en roquette. Les explosions, sont bien grasses avec un panache de fumée noirâtre. Elles sont plutôt très bien réussies. Tout comme les environnements. Fin de la présentation.

Josh a ensuite répondu, dans la mesure de ses autorisations, aux questions. L'assistance présente, composée de sites de fans de cod dont les Pcistes et de la communauté Xbox, on sentait que les modes onlines demangeaient les esprits. On donc eu les infos suivantes :

Quand on pense Vietnam et hélicoptère, on pense forcément à Apocalypse Now. Mais il n'y a pas de référence clair cinématographique. Pour le développement du jeu, il a été étudié les documents d'époque, les émissions tv, les films, les livres, la musique. Quelques anachronismes ont été repèrés par les "expert" de COD au niveau des armes, Josh s'en est tiré en expliquant que vu que nos héros appartiennent à la CIA, ils avaient accès à des prototype d'armes.
Pour les spetnaz, pour calibrer l'IA (la façon de réagir) l'équipe de développement a fait appel à des experts russes qui entrainaient ces troupes.


Bien qu'il fonctionne avec le wiimote chez Nintendo, il n'y aura pas d'utilisation du Move et de Kinnect. Activision et Treyarch attendent de voir comment vont fonctionner ces accessoires pour éventuellement réfléchir à développer pour.
Pas de 3D non plus, pour les PC (ou la PS3) car le nombre d'utilisateur actuel est quand même très restreint.
Le mode coop sera jouable à 4 en ligne et à 2 en local.
Cela reste très scripté, l'apparition des ennemis, mais aussi comme les phases de slow motion. Mais c'est classique dans ces genres de FPS. C'est quand même Call of Duty et nous le savons. Denombreux éléments de décor seront destructibles, mais leur quantité et étendue dépendra du niveau (par exemple celui de l'helico quasiment tout est explosable !)

Comme à son habitude, la mécanique de ce Call of Duty est bien rodée, efficace. C'est rythmé et fluide, avec des séquences plus calmes, demandant un peu plus de finesse. Mais bon, c'est quand même Call Of Duty, si on peut pas tout faire péter, où sera le plaisir ?
Par contre, on est nombreux à être déçus, une nouvelle fois, de ne pas pouvoir mettre la main sur le jeu, même pour refaire les niveaux présentés. On aurait aimé en savoir plus sur le multi et pouvoir également se mettre quelques frags entre nous.
Activision ne sera pas présent au Festival des jeux vidéos, où nous avions pris l'habitude, chaque année de tester le multijoueur.

Mais nous devrions, vraisemblablement, retrouver Activision et Call Of Duty à la Paris Games Week du 27 au 31 octobre de cette année à la Porte de Versailles.  […]

Lire la suite

mardi 16 juin 2009

Forza 3 aux 24h du Mans

6h , le réveil sonne, une douche , un petit déjeuner rapidement pris, je boucle mon sac (appareil photo indispensable, même le guide de l'édition collector de forza 2) et je file à la gare. Ne surtout pas être en retard ! J'enchaine train et métros pour finalement retrouvé à 9 h devant le bus affrété par Xbox pour l'occasion, avec la vingtaine d'autres chanceux. Voilà une journée qui commence sur les chapeaux de roues.


Nous partons direct pour Le Mans. Les Hunaudières, Mulsanne, Maison Blanche, vous connaissez ? Oui, c'est bien le mythique circuit des 24h du Mans. D'ailleurs nous sommes la veille de cette fantastique course, probablement la plus grand course au monde, loin devant le grand Prix de Monaco ou les 500 miles d'Indianapolis. Les parkings sont déjà remplis de voitures de sport venant des 4 coins de l'Europe. Les tentes sont même entrain de s'aligner le long de la voie rapide, c'est impressionnant. Nous sommes aussi venus pour ça, mais aussi pour celle numériques. C'est LA journée de présentation de FORZA MOTORSPORT 3 pour les communautés française et anglaises ( hum hum, pourquoi on n'a pas le même traitement qu'eux, qui restent tout le week-end ? ). Une fois le pass en main, nous voici dans l'enceinte même du circuit avec au programme tout d'abord, le tour des stands, pour prendre la mesure de l'ambiance, de l'engouement populaire qu'engendre cette course. Les voitures sont quasiment entièrement toutes démontées et on voit l'envers du décor.


Nous nous rendons ensuite dans l'Hospitality Peugeot Sport (l'espace de réception de Peugeot sur le circuit) qui nous offre le gite et couverts, sur les bords de la piste, à la chicane à l'entrée de la ligne droite des stands. Après nous être sustentés, nous n'avons qu'une idée en tête : Forza 3. Je vous dresse le décor : un salle de noir tendu, avec une estrade entourée de 4 grands écrans, des chaises oranges et blanches (aux couleurs de Forza donc) et derrière nous 4 cockpits et une installation multi-écrans.

Jérémy Goldstein, chef de produit chez Xbox, a joué le Monsieur Loyal et nous a présenté Dan Greenawalt de chez Turn10, à l'origine de la série des Forza Motorsport.


Dan Greenawalt, nous a donc expliqué que depuis tout petit, il baignait dans l'univers de la course automobile et que Le Mans ne pouvait être que le meilleur endroit pour un présentation exclusive de Forza, « le meilleur jeu de course ». Le Mans regroupe toutes les passions autour de la voiture : les courses, les voitures préparées, les voitures classiques, Tout ce que va proposer Forza 3. Il a pris le soin de nous prévenir que toutes les images fixes diffusées étaient des captures ingame du jeu, sans effet ou retouche (le mode photo ?). Voici ce qu'il a pu nous annoncer pendant cette conférence : Forza Motorsport 3 sera un jeu pour tout le monde et pas seulement les hardcores racers.


Graphiquement, le jeu tournera en 60 fps constants ( c'est une des choses les plus importante qu'il veulent réussir avant la sortie du jeu). Il y a 10 fois plus de polygones par voitures et la résolution des textures a été multipliée par 4, par rapport à Forza 2. En ce qui concerne, le moteur physique, l'aérodynamisme sera mieux pris en compte et ressenti, le moteur tourne à une fréquence de 360hrz, ce qui fait que les données de la piste et de la voiture seront actualisées quasi continuellement. La déformation des pneus dans les virages sera pris en compte, ce qui jouera sur leur usure. Les dégâts viendront influencer les performances et la tenue de route.
Il y aura 400 modèles de voitures, pour 50 constructeurs, de la plus banale à la plus prestigieuse. Il y aura 100 tracés, dont le Circuit de « Le Mans » avec ses deux tracés celui de la Sarthe et le Bugatti (24h moto). Il y aura environ 200 épreuves pour des centaines d'heure de jeu.
La jouabilité sera palpitante mais aussi très accessible selon les options choisies. Il y aura 400 vues de cockpit jouables avec un bon niveau de détail. Il y a également l'arrivée de la possibilité de « rewind », c'est à dire qu'a tout moment, à l'instar de Grid, on pourra revenir en arrière et reprend à partir du point où on a commencé à rouler dans les rillettes. Il y aura également un «easy one-button driving », qui sera pour les joueurs les moins à l'aise avec les jeu de courses, mais je n'en sais pas plus sur le principe. On peut regretter que les alternances jours-nuits ne seront pas implémentées (on peut donc dire adieu à une course de 24h ?), ainsi que la variation des conditions météorologiques.


Le point fort de Forza c'était également la possibilité de customiser ses voitures, de les préparer, de les peindre. De nombreux joueurs d'ailleurs passaient plus de temps sur les enchères, sur l'atelier de peinture, à faire des vidéos de drifting que de faire de réelles courses. Forza 3 intégrera encore l'atelier de e, les enchères, mais aussi la possibilité de mettre à disposition les livrées, un atelier pour créer des vidéos exportables vers le site officiel de forzamotorsport.net, mais il y aura également des tableaux de « score » pour les spécialistes en tuning, en peinture, en réglage. Voilà ce que l'on pouvait sortir de l'intervention de Dan Greenawalt. La dernière chose (la plus importante ! ) : c'est que la date de sortie de Forza 3 est prévue pour le 23 octobre 2009, en Europe (on sera les premiers). Dan nous a ensuite fait une démonstration du jeu, sur le 13,650 km du circuit du Mans, au volant de la Peugeot 908, où il a mis l'accent sur les différentes vues ( cockpit, éloigné, rapproché, capot, pare choc), sur la fonction de Rewind.

Stéphane Sarrazin copilote avec S. Bourdais de la 908 en pole position et futur deuxième des 24h 2009 est ensuite venu nous parler de son rapport avec les jeux et de comment il voyait la série des FORZA. Il a avoué qu'il avait commencé sur Gran Turismo (comme beaucoup d'entre nous) et que depuis 2007, il jouait sur Forza 2 (avec un peu de GRID), car il y retrouve la fidélité des tracés et le comportement plutôt réaliste des voitures. Il lui est arrivé d'utiliser Forza pour reconnaître les circuits où il n'avait jamais mis les pieds, ainsi à Sebring il a fait des temps quasi identique sur Forza et dans la réalité ( c'est bizarre mais il m'avait semblé lire cela également de la part de S bourdais lors de la sortie de Forza 2). Il passe pas mal de temps sur le live, au volant quasi exclusivement au volant de la 908 (sponsoring oblige , mais cela peut également se comprendre vu que c'est sa voiture en course) pour se frotter aux joueurs et il a avoué qu'il était souvent surpassé. Il joue parfois avec le volant, mais la plupart du temps à la manette car c'est finalement plus pratique et moins encombrant. Mais pour lui, il manquait quelque chose à Forza : Le Mans, c'est pourquoi il s'est impliqué dans le développement de Forza 3 pour faire rentrer Le Mans et donner quelques corrections vis à vis du comportement des voitures. D'autres pilotes ont participé au développement du jeu pour donner des indications sur les circuits et le comportement des voitures. Pour finir la conférence, Stéphane Sarrazin nous a fait la démonstration de son talent sur l'installation multi-écran sur le circuit du Mans. Ensuite, les consoles présentes dans la salle étaient à notre disposition pour tester le jeu (le moment que l'on attendait tous !).

C'était ensuite le temps des interviews pour ceux qui le désiraient.
Nous avons donc pu poser rapidement quelques questions à Christian Klien: pilote d'essai autrichien BMW F1, pilotant une Peugeot 908 aux 24h :
Ma pomme : Christian êtes vous un joueur ?
C Klien : Oui, je joue parfois, mais uniquement à des jeux de courses, car les autres types de jeu ne m'intéressent pas.

Ma pomme : Avez vous testé Forza 3 et qu'en pensez vous ?
C Klien : J'ai joué ce matin, sur le circuit du Mans avec la 908, à part les impressions physiques, le réalisme du circuit est impressionnant, on y retrouve les bosses, les zones de freinage et le comportement de la voiture était très proche de la 908 que vous retrouvez dans les stands.

Ma pomme : Avez vous comme S Sarrazin participé au développement du jeu, en donnant des avis, des conseils ?
C Klien : Non, pas du tout.

Ma pomme : Vous arrive-t-il de vous entrainer avec les jeux de course ?
C Klien : Oui cela peut arriver, mais juste pour découvrir un circuit que je ne connais pas, comme pour Sebring par exemple ( NDLR : Encore !!! )

Ma pomme : Que pensez vous de l'intégration de Le Mans dans Forza 3 ?
C Klien : C'était LA course qu'il manquait ! La course par excellence.

Ma pomme : Quelle est pour vous la meilleure voiture de Forza ?
C Klien : Rire : La 908 ! Plus sérieusement, de nombreuses voitures sont bien à conduire, dont les anciennes BMW ! Il faut les essayer car ce qui est bien c'est qu'elles ont toutes des comportements différents.

Ma pomme : Merci et Bonne course demain ! (he bien on ne lui a pas porté chance, dans les premières minutes de courses sa voiture a une bonne touchette dans les stands avec la Peugeot de Pescarolo ... et ils ont du faire un tour avec un pneu crevé déchiquetant tout l'arrière de la voiture. C'est long 13,6 km au ralenti ...).

J'ai également pu poser rapidement quelques question à CHE CHOU, le manager de la communauté Forza !

Ma pomme : Hello Che, Etes vous surpris de la vitalité de la communauté sur Forza ? Quand on va sur le live de Forza, en 5 minutes, la partie est pleine !
Che Chou : Non, car forza est un bon jeu. Chaque semaine, il y a des dizaines de milliers de joueurs qui font des courses, passent des heures sur les enchères, peignent et/ou règlent des voitures et ils partagent tout cela sur notre site internet. C'est pourquoi, nous avons souhaité continuer cela dans Forza 3 et en donner encore plus aux joueurs, à tous les joueurs !

Ma pomme : y aura t il encore des tournois en ligne, comme on pouvait les retrouver sur Forza 3 ?
Che Chou : Oui, il y aura encore des tournois et vous pourrez vous même en créer et permettre aux participant de gagner une voiture (dans le jeu hein ! ) ou de donner des livrées.

Ma pomme : Y aura t il une démo multijoueur pour Forza 3 et quand ?
Che Chou : Non, je ne pense pas, ce n'est pas pour le moment prévu, car nous préférons nous concentrer sur le jeu afin de pouvoir le faire sortir en Europe dès le 23 octobre.

Il a également indiqué à mes cointerviewers, qu'il était plutôt agréablement flatté de l'intérêt porté par les gens de polyphonie digital lors de l'E3. Car Gran Turismo est un grand jeu de course.

Ensuite, pour finir, les consoles présentes dans la salle étaient à notre disposition pour tester le jeu, ce que nous attendions tous ! Les places étaient chères !
Nous avions accès à 3 circuits (dont celui du trailer) et une bonne quinzaine de voiture, allant de la mustang de 1969 à l'Aston Martin la plus récente, en passant par la James Bondesque DB5 et la ford GT. C'est forcément sur ces deux voitures de rêve que j'ai pu faire quelques tours de circuits. Contrairement à Forza 2, les circuits sont bien plus « remplis » (mais sans vie) et franchement magnifiques. Il va y avoir de quoi s'amuser et se faire surprendre. Tout comme dans le 2, le comportement des voitures est bien différent et la conduite totalement différente selon le modèle, mais on retrouve vite ses marques. Graphiquement les voitures sont magnifiques et la vue cockpit est facilement jouable (alors que d'habitude j'ai plutôt du mal avec ce genre de vue). Je n'ai pas repéré de ralentissement et ressenti une bonne impression de vitesse. Par contre, je suis forcément un peu déçu de l'absence des variations climatiques et de luminosité et médusé sur le rendu des dégâts (qui ne devaient pas être disponible sur la version essayée). Mais c'est petits tours ont franchement ouvert mon appétit et c'est avec excitation que j'attends de pouvoir de nouveau remettre les gaz ! Tout ce que je peux vous dire, c'est que tristement octobre est encore loin et que cette journée était une réelle réussite.

 […]

Lire la suite

samedi 6 juin 2009

Fanday Red Faction Guerilla

Juste avant le grand rush de la grande foire de l'E3 à Los Angeles, j'ai eu la chance de pouvoir participer au Fanday Red Faction Guerilla organisé par THQ et Edelman au Loft Microsoft à Paris.

Lors de cette soirée, nous avons eu une présentation du jeu édité par THQ et plus particulièrement le mode multijoueur par l'intermédiaire d'un sympathique petit tournoi. Après avoir bien sur pu prendre en main le jeu un petit peu avant et profiter du buffet, pour se donner des forces.

Mais tout d'abord présentons un peu le jeu. Red Faction Guerilla est le 3eme volet de la série Red Faction, développée par Volition. Les Red faction se déroulent sur les colonies terriennes de Mars et ont pour particularité de proposer des environnements hautement destructibles. C'est le cas dans ce nouvel opus avec le moteur Géo-Mod 2. Dans le solo, vous allez incarner le mineur Alec Mason," enrôlé" par la Red Faction, une organisation de résistance, face à l'oppression d EDF (cela ne s'invente pas ... Earth Defence Force) (qui a remplacé l' Ultor Corporation du premier épisode, 50 ans plus tôt). Vous allez pouvoir parcourir la planète de long en large avec une grande liberté et choisir les missions que vous voulez réaliser. Vous aurez un arsenal varié et plutôt destructeur :)


Red Faction Guerilla propose également un mode jouable jusqu'à 16 en réseau, avec 6 modes de jeu qui sont :
-- Anarchie : Tuer ou être tué, tel est le thème de cette symphonie de la destruction ouverte à tous.
-- Equipe Anarchie : Choisissez votre camp, EDF ou Red Faction, puis éliminez vos ennemis.
-- Capturer le drapeau : Frayez-vous un chemin dans les lignes adverses, mettez la main sur leur drapeau et rapportez-le dans votre camp.
-- Contrôle des dégâts : Deux équipes s’affrontent pour s’approprier trois cibles. Introduction du « reconstructeur », qui permet de réparer des cibles détruites. (le mode de la démo du Xbox LIVE).
-- Siège : Chacune leur tour, les équipes se retrouvent dans le camp des assaillants ou des défenseurs. Le but est de faire le plus de dégâts !
-- Démolition : Une épreuve qui consiste à protéger à tout prix les ingénieurs de son équipe, qui sèment le chaos derrière eux.

Nous avons fait une petit tournoi sur le mode "Equipe Anarchie" par équipe de 3. J'étais avec Wizoo (qui représentait consoles.net) et Simon (qui représentait GameHope ), dans l'équipe des "braKC". Autant dire tout de suite que nous avons passé le premier tour pour finalement nous incliner contre une partie du gang des arlequins en demi-finale.

Au final, on peut dire que graphiquement c'est pas mal du tout avec quelques effets bien sympa, qu'au niveau jouabilité les armes sont pour certaines excellentes et que les pack tels que propulseurs, séismes sont plutôt bien pensés et facilement exploitables. Pour ce qui est du mode de jeu, c'est forcement un peu bourrin et nerveux, mais cela se laisse facilement jouer entre potes.

Le jeu est disponible depuis ce week-end et quelques Wolfmen (mon petit groupe de joueurs), ont déjà craqué dessus ! J'espère pouvoir vous en faire un test plus complet d'ici quelques temps (edit aout 2009 : THQ m'ayant oublié cela n'a pas été possible, ayant préféré investir dans les vacances :) ). En attendant voici les photos de la sympathique soirée avec THQ.

 […]

Lire la suite