Aujourd'hui, nous sommes déjà le 2 décembre 2011. Hier nous étions le 1er décembre, tout le petit monde des réseaux sociaux était absorbé par l'ouverture de la première case des calendriers de l'Avent et de Noël qui se rapprochait à grand pas. Pas mal, sur la route, j'avais la radio branché et au tranche d'information, une nouvelle était absente ou très peu abordée...

Nous étions le premier décembre 2011 et comme quelques années, j'ai rajouté une bannière juste en dessous de l'image de présentation ("header") du blog. Elle faisait écho à une image que j'ai laissé dans le menu de gauche, qui elle, conduit directement sur un site particulier.

Hier comme tous les 1er décembre depuis quelques années, j'ai été renouveler mon stock de pin's à afficher sur le devant des manteaux, sur la sangle de mon appareil photo. C'est un petit signe distinctif de solidarité qui est en cours de disparition. A telle point que je ne me souviens plus avoir croisé récemment une personne qui le portait...
Mais je n'ai pas pris que cela. L'année dernière c'était un livre que j'avais offert, mais qui est resté finalement chez moi pour le moment. Cette année, ce sera un magnifique t-shirt avec quelques personnages emblématiques qui vont lutter, ainsi qu'un porte clé pour remplacer celui d'il y a deux ou trois ans.
L'argent de ces achats sera reversé et servira également à la lutte

Allez dépenser quelques euros bien utiles dans cette boutique

Mais cette nuit, j'ai un peu honte de nous. Et de moi aussi, qui ai pris des risques l'année dernière et cela ne se reproduira plus. Pourtant cela m'a tout le temps accompagné depuis mon adolescence...

Hier nous étions le 1er décembre 2011 et c'était la Journée mondiale de lutte contre le sida, 34 millions de personnes sont porteuses du virus HIV. C'est une vrai bombe à retardement... Toutes les 10 secondes une personne en meurt. Et personne, ou quasiment en a parlé. Alors que des espoirs de pouvoir arriver à freiner puis stopper cette fichue maladie. Alors qu'hier , nous n'étions pas ensemble, je crois que ce serait bien que ceux qui le peuvent, aillent sur la page pour les donations ou cliquent sur la banières



 […]