Mot-clé - Tom Clancy

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 1 avril 2010

Splinter Cell Conviction : trailer de lancement percutant

J'avais été agréablement surpris par le trailer présenté à l'E3 2009. Sam Fisher avait changé de style et j'étais resté sur les premiers opus de la série, beaucoup plus en retenue et en infiltration. J'avais décroché à partir de l'arrivée du mode multijoueur (donc assez rapidement).

Mi mars, nous avons pu télécharger une démo de Splinter Cell Conviction, rapidement annoncée et mise sur le Xbox-LIVE et ainsi prendre en main Sam pour quelques petits "exercices" pour se préparer à la sortie du jeu. Cette sortie est prévue pour le 15 avril 2010, après quelques semaines complémentaire pour un peaufinage : c'est aussi bien cela permet d'espacer un peu les achats ! et cela nous permettra d'avoir un jeu que l'on espère nickel.

Pour nous rassurer le trailer de lancement du jeu est déja visible un peu partout, dont ici :


Ce trailer est énorme, certes un peu violent, mais avec un Sam Fisher sur la corde raide et une musique de Johnny Cash (god's gonna cut you down) qui va bien. Y a pas à dire, ils ont la main Ubisoft pour leurs bande annonce ( cela me rappelle le plaisir que j'avais eu à découvrir celle de Prince of Persia avec Sigür ros !)
Et en Prime on y apprend que le jeu contiendra une clé pour la Béta du Future Ghost Recon !
J'avais pas prévu de craquer pour ce jeu, mais là je crois que je vais y être obligé ! D'autant plus que Splinter Cell 5 Conviction - édition collector se fait alléchante avec :
- Une figurine de Sam Fisher
- Le jeu Tom Clancy’s Splinter Cell Conviction (étonnant ! non ?) dans un boitier en métal
- Le mode infiltration : le joueur devant éliminer les ennemis sans être détecté
- Une combinaison in-game furtive exclusive
- Un accès avant première à 3 armes : SC3000, SR2 et MP5
- La musique officielle de Splinter Cell Conviction (plus de 17 morceaux)

Mais c'est tout de même 90 euros, donc j'hésite vraiment.


L'édition simple, quant à elle, tourne autour de 58 euros frais de port compris sur quelques sites internet dont Pixmania. Sachez également qu'un pack Console Xbox 360 Elite + Splinter Cell Conviction est également disponible pour 250 euros (mais bon ça suffit les consoles !)  […]

Lire la suite

mardi 10 février 2009

Mayday Mayday, démo en approche

La démo de Tom Clancy's HAWX, le jeu de combat aérien d'Ubisoft est prévue pour atterir le 11 fevrier (oui oui, demain). Pour son arrivée sur Playstation 3, il faudra encore attendre...

La démo de HAWX vous permettra de jouer à deux missions :
- Operation: Off Certification, un entrainement
- Opération : Glass HAmmer, une mission au dessus de Rio de Janeiro.

Sera inclus également la coop jusqu'a 4, ainsi que le choix de 3 avions : le F-16A Fighting Falcon, le SU-35 Super Flanker, et le AV-8B Harrier II.

La sortie du jeu est toujours prévue pour début Mars.
Programmer le téléchargment de la démo sur le marketplace  […]

Lire la suite

samedi 30 août 2008

Tom Clancy Endwar béta

La licence Tom Clancy, change désormais de style : Hawk (sur les traces de Ace Combat) et Endwar seront les nouveaux fers de lance de cette très juteuse licence .
Endwar est un jeu de stratégie en temps réel sur un conflit imaginaire dans un futur proche entre 3 superpuissances (Américains, Russes et Européens).



La béta de Endwar sera disponible seulement en ayant pré-réservé le jeu auprès de Gamestation au Royaume Uni. Etonnant qu'Ubisoft, pourtant d'origine française, ne le propose pas aux joueurs de l'hexagone. Sont ils seulement bons à prendre les aides et notre menue-monnaie ... Probablement ...
Bref, pour ceux qui auront réussi à se procurer un code, pour le tester à partir de début octobre.  […]

Lire la suite

dimanche 12 novembre 2006

Ghost Recon Advanced Warfighter : Test

Enfin elle est là, devant moi, cette galette tant attendue. Forcement, l'attente est grande avec le matraquage d'images, de vidéos, de news et de reports ! Allons donc voir ce que cache cette nouvelle version des Ghost. Messieurs, il est temps de revêtir votre treillis (où votre costume de lapin rose pour les plus excentriques et suicidaires) et de vous équiper de votre arme favorite et de reposer vos bouquins de Tom Clancy (on peut toujours rêver les gars, non ?).

Découvrons ensemble Tom Clancy’s Ghost Recon Advanced Warfighter.

Prenons d'assaut l'interface du jeu et le gameplay :

Au niveau du menu, ce n'est pas révolutionnaire, vous serez face au dur de choix de choisir entre le mode solo, le mode multijoueur ou la partie rapide (multijoueur à 4 en local). La vidéo introductive alléchante pour nous présenter l'environnement du jeu apparaîtra après quelques secondes d'attente.


L'interface visuelle a quelques peu changer et elle est surtout plus riche en informations qu'avant, car désormais vous avez dans votre affichage tête haute, un petit écran vous liant avec vos coéquipiers et vos unités de soutien : c'est le Cross-Com. Vous pourrez ainsi voir leur statut et voir ce qu'ils voient aussi, mais aussi leur donner des ordres par cet intermédiaire. Avec la quantité d'informations affichées, par moment en mode solo, cela fait un peu guirlandes électriques et ça clignote de partout. La vision nocturne a aussi été revisitée, elle est beaucoup moins nette qu’auparavant pour plus de réalisme, donc un peu plus délicate à utiliser.
Bien sur avec ces nouvelles fonctionnalités, l'affectation des commandes a été légèrement modifiée, sans être bouleversée. Cela demandera qu'un petit temps d'adaptation.

Maintenant que les commandes sont parfaitement maîtrisées, nous pouvons continuer notre percée plus avant dans le jeu.

Comme dans les versions précédentes (pourquoi changer une équipe qui gagne ?) les vidéos vont vous présenter le déroulement de l’histoire, Ubisoft a bien mis le paquet sur ces séquences pour vous scotcher graphiquement (ce que nous attendions pour cette console next-gen). Graphiquement, les gars de GRAW se sont défoulés pour nous fournir un environnement de guérilla urbaine réaliste pour la campagne solo et des maps léchées pour le multijoueur. Le décor gardera les stigmates de vos tirs. Les explosions sont aussi très bien rendues (notamment la séquence de destruction de blindé dans un tunnel magnifique) et l’effet de souffle vous fera trébucher. Il y a ainsi tout au long du jeu un fourmillement de petits détails qui vous plongera dans l’ambiance. Tout ceci est efficacement épaulé par une bande sonore exceptionnelle (c’est peut être un peu fort), notamment au niveau des sons d’ambiance (testez les par exemple au niveau des poubelles avec les mouches ou les pleurs des enfants dans les faubourgs de Mexico).


Attaquons nous à la campagne solo.

Le solo, ne boudons pas notre plaisir, est réussi, autant le dire tout de suite. Contrairement à d'autres FPS où l'action est non stop d'un bout à l'autre des niveaux, ici vous aurez le temps d'appréhender la situation et d'étudier la carte pour trouver le meilleur passage, mais cela ne veut pas dire qu'il n'y ait pas d'action, au contraire, lors des engagement vous allez devoir faire souvent face sur plusieurs fronts et hiérarchisées les menaces et parfois ne pas hésiter à utiliser les grenades fumigènes. Ainsi, On aimerait que parfois les points de sauvegardes soient plus rapprochés ou libre afin d'éviter de recommencer une bonne petite dizaine de fois certains passages, quand il ne vous reste pour recommencer que quelques gouttes de sang. Lors des missions solo, il faudra alterner entre des phases de transferts héliportés , où vous serez au commandes des mitrailleuses rotatives Gatling (attention à ne pas les griller) et des phases au sol parfois en solo ou en équipes, et des phases de protection de personnages importants, Lors de ces périodes de jeu, des renforts vous serons accordés sous forme sous d'un drone, vous permettant de repérer les positions ennemis, soit d'un hélicoptère Apache de soutien ou alors d'une unité blindée. Ces deux derniers engins vous permettront parfois de nettoyer la zone du surplus d'ennemis. Ils se montreront très utiles pour anéantir les unités motorisées ennemis. Mais ils ne sont pas invulnérables et pourront être détruits par les tirs adverses…

Au cours de ces missions différents objectifs vous sont attribués (souvent vous rendre à un point donné, ou détruire une cible), à vous ensuite de choisir la manière dont vous allez réussir à les remplir. Certains chemins sont plus faciles que d'autres car vous arriverez ainsi par exemple sur le flanc des ennemis. Il y a ainsi une certaine liberté. Pour certaines missions, vous pourrez former votre équipe et choisir vos armes dans une sélection parfois réduite. Le choix de votre arme est primordial, car vous ne pourrez plus en changer durant le reste de la mission, à part si vous en récoltez une sur les cadavres.



Malheureusement pour vous, vos adversaires ne sont pas tous des manchots et ils ne sont jamais solitaires, le résultat est simple, même au niveau normal, votre barre de santé va rapidement se dégrader et vous ne pourrez pas vous soigner comme vous soignez vos coéquipiers. L'intelligence artificielle des ennemis n'est pas exceptionnelle et ils ont surtout pour eux l'avantage du nombre, contrairement à nous. Nos coéquipiers sont quant à eux très inégalement vifs et ne vous couvrirons pas toujours avec une parfaite efficacité et vous vous effondrerez parfois lamentablement touché par un adversaire, pourtant dans la ligne de mire de vos coéquipiers.
La durée de vie se limite à une bonne quinzaine d'heure pour la campagne au niveau normal pour un joueur moyen. Mais ce sont des heures bien remplies et riches en plaisir.

Mais, comme la majorité des jeux de la XBOX360, c'est le mode multijoueur online qui est la partie la plus attendue de ce jeu, C'est ce mode qui transforme, à longueur de nuits, nos salons et chambres en vastes champs de batailles, théâtres d'embuscades et de tactiques moins glorieuses.

Vous allez pouvoir donc choisir votre personnage et le paramétrer selon vos goûts gants à la tenue, à la couleur de sa peau et aussi vis a vis de sa "classe" (tireur d'élite, fusilier, grenadier etc ...)


Les maps sont au nombre de 10. Certaines pouvant rappeler un peu Far Cry comme vallon rocheux ou même rappeler pour certains le jeu Socom avec la map « temple ». Elles sont assez variée aussi bien en taille qu'en environnements (en allant des plages du Mexique au faubourg de Mexico). Toutes les classes de personnages y trouveront bonheur. Certaines sont a plusieurs niveaux et toutes offrent une multitude de passages, recoins et culs de sac (peut être même trop parfois). Il y a aussi de nombreuses zones d'ombres pouvant vous dissimuler pour récupérer un peu. Ces maps fourmillent de détails propres à vous noyer dans l'ambiance.

Les modes de jeu sur le live sont classiquement les suivant : solo, en équipe et en coopération (avec des missions co-op exclusives). Ghost Recon Advanced Warfighter est jouable à 16 sur le Live. Vous ne serez pas déboussolez car vous retrouverez les types de jeu : survivant, hamburger hill, domination, Tireur d'élite et siège et vous pourrez même dans certains cas créer votre propre type de partie.


Ce mode de jeu est paramétrable par une multitude d'options classiques à la série des Ghost Recon allant de la restriction de l'armement à l'affichage des ennemis et alliés sur les cartes ou sur le HUD.
Tout comme dans le mode solo, vous pourrez ici aussi contrôlez un drone qui permettra de débusquer les snipers et campeurs (abattre ce drone n'est d'ailleurs pas une chose des plus facile). Le mode de sélection de l'arme à changer et s'effectue avant le lancement de la partie et par présélection, ce qui est plus rapide et pratique. Désormais le bazooka n'est plus une arme complémentaire, mais il est considéré comme une arme principale. Donc autant vous entraînez à changer rapidement d'armes, car avec le changement automatique vous aurez les grenades par défaut. Des grenades fumigènes font aussi leur apparition. Pour être efficaces avec les grenades, il va falloir s'entraîner un peu, au risque de décimer son équipe. Le choix des armes n’est plus aussi riche qu’auparavant, il faut notre l’absence de silencieux pour les snipers, mais la possibilité de transpercer certains éléments de décors, lorsqu’un ennemi se trouve derrière.

Lorsque vous serez abattu, il y a pendant un court laps de temps, un retour sur l'endroit où se trouvait votre bourreau (une petite fonctionnalité que l'on retrouve de plus en plus sur les FPS).


A lire ce qui précède, on a l’impression que le titre n’a que des qualités. Il y a tout de même quelques défauts. Qui sont entre autres, le déplacement du personnage en multijoueur, car on a parfois l’impression qu’il se déplace sur des roulettes. Il y a aussi la mise à couvert automatique qui est à la longue gênante, ainsi dès que l’on s’approche trop d’un mur , votre personnage va se coller dos à celui, ce qui va limiter vos mouvements. Il y a aussi ce problème récurrent des 3 derniers Ghost Recon, qui est l’impossibilité de monter sur certaines zones, ainsi par exemple sur les maps vous aller trouver une multitude de caisses sur lesquelles vous pourriez vous hisser pour regarder par-dessus un mur. Pour le mode solo, le personnage « méchant » est très mal fini graphiquement et ne colle pas du tout avec l’ambiance de la campagne. Il est aussi sûr qu’a l’usage de petits défauts apparaîtront sur le jeu, certains identifiés par Ubisoft feront sûrement l’objet de patchs (allez quelques petites maps et armes supplémentaires, ce serait bien).


En conclusion, la partie solo de GRAW, basée sur la guérilla urbaine, tire son épingle du jeu, malgré une durée de vie un peu courte et une certaine monotonie vers la fin. Elle est efficacement épaulée par une réalisation graphique et sonore de haute volée. Un vrai régal. De plus cette très bonne prestation solo est une exploitation du monde Xboxlive enfin digne des consoles nouvelles générations.

Ambiance Sonore : 19/20
Un sans faute pour l’ambiance sonore, un vrai plus dans le jeu.

Graphisme : 19/20
Beau, riche en détails et effets qui font honneur à la série des Ghost Recon et à la Xbox 360

Jouabilité : 16/20
Une nouvelle vue par dessus l'épaule disponible, en sus de la vue FPS classique, avec quelques nouveautés bienvenues et nous obligeant à jouer différemment. Adaptable à tous les styles de joueurs.

Mode Solo : 17/20
Une petite visite guidée de Mexico, de jour comme de nuit, avec toutes sortes d’objectifs et de véhicules. Une campagne un peu courte mais séduisante.

Live : 18/20
Enfin un jeu 360 redonnant ses lettres de noblesse au live. Des nuits de combats en perspective !


Note Générale : 18/20
Un saut de génération réussi pour Ghost Recon, qui s’annonce comme le jeu star du live pour les débuts de la Xbox360, avec une campagne solo loin d’être anecdotique.

 […]

Lire la suite