Mot-clé - Ubisoft

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 9 mai 2007

Tous les soirs, un pigeon se connecte sur le live !

Grand Surprise de la part d'Ubisof, jugez par vous-même et sortez les euros ( ou plutôt les microsoft point, ça passera mieux avec la vaseline !)

Un pack de cartes multijoueurs est disponible dès maintenant en téléchargement pour la somme de 800 Ms Points (une misère !!!).. Le pack pèse un peu près 480 Mo. La liste des maps est la suivante :


• Feux de Joie
• Base des Montagnes
• Cascades des Montagnes
• Péninsule
• Ravin Désertique
• Village de Pêche
• Mine de la Jungle


comme vous pouvez le constater, tout ceci doit vous rappeler quelques chose.

ah, il y a aussi une mise à jour du jeu, mais c'est anecdotique puisque gratuit  […]

Lire la suite

mercredi 18 avril 2007

Il était une fois dans l'Ouest

Qui d'entre nous n'a jamais joué aux cowboys et aux indiens?
Enfilez votre chapeau et blue-jean's car:

"Call of Juarez" vous proposera de sortir vos colts dans l’Ouest américain. Début du XIXe siècle, là ou la ruée vers l’Ouest (or) fut une période mouvementée.
Les assassinats gratuits et les règlements de compte sont monnaie courante.
C’est donc dans ce contexte particulier que vous incarnerez tour à tour, Billy, dit "La Bougie", un jeune puceau qui, après s’être enfui de chez sa mère à cause d’une dispute avec son beau-père, revient deux ans plus tard et découvre ses parents morts.
Et le second personnage, le frère de la victime le révérend Ray McCall qui soupçonne Billy du meurtre.

Ce jeu existe déjà depuis 6mois sur PC, il semble avoir quelques imperfections. Cependant il faut espérer que ces défauts seront gommés par Ubisoft qui sera l'éditeur du jeu sur xbox360 et ps3.

A voir donc le 30 juin pour sa sortie !

voici un lien d'une petite vidéo afin que chacun est un petit aperçu.

 […]

Lire la suite

Vidéo pack Red Edition

Ubisoft a mis en place à ce jour le pack Red Edition sur le market Place !


800 MS Points vous seront nécessaire pour pouvoir bénéficier de ce pack.

5 cartes dont 3 inédites, Roof, Marshalling Yard, et Doscala Restaurant. Mais aussi deux nouveaux modes de jeu, le mode Assassinat, et le mode Conquête.

De plus des correctifs ont été apportés:

• Correction d'un bug dans les matchs classés : tout le monde est dorénavant bien déconnecté à la fin de ces matchs.

• Les serveurs non-dédiés ne peuvent plus lancer les matchs sans être présent. Sur un serveur non dédié, le match commence quand tout le monde est prêt, ou quand le serveur lance la partie

• Ajout d'un mécanisme pour détecter les joueurs connectés à un serveur mais qui ne jouent pas réellement pour gagner des points d'expérience. Ces joueurs ne recevront plus de point à la fin du match.

• Correction d'un bug ajouté dans le patch précédent qui augmentait la visée automatique avec les armes à longue distance.

• Modification de l'efficacité de certaines armes (mitraillettes et, dans de moins grandes proportions, fusils d'assaut). Des changements notables ont été effectués sur les armes MP7A1, MP9 et MTAR21.

• La caméra "à couvert" a été améliorée pour corriger le problème qui permettait à certaines personnes de se cacher et être invisible tout en tirant avec précision.

• Correction du bug qui permettait l'envoi de grenade à travers certains murs
• Les effets sonores des explosions marchent maintenant correctement sur les serveurs dédiés

• Recharger une partie sauvegardée ne réinitialise plus votre degré de difficulté. Ca devrait rendre l'achievement "Rainbow Six Legend" plus atteignable !  […]

Lire la suite

Rainbow Six Vegas : Vidéo du pack Red Edition

Ubisoft a mis en place à ce jour le pack Red Edition sur le market Place !


800 MS Points vous seront nécessaire pour pouvoir bénéficier de ce pack.

5 cartes dont 3 inédites, Roof, Marshalling Yard, et Doscala Restaurant. Mais aussi deux nouveaux modes de jeu, le mode Assassinat, et le mode Conquête.

De plus des correctifs ont été apportés:

• Correction d'un bug dans les matchs classés : tout le monde est dorénavant bien déconnecté à la fin de ces matchs.

• Les serveurs non-dédiés ne peuvent plus lancer les matchs sans être présent. Sur un serveur non dédié, le match commence quand tout le monde est prêt, ou quand le serveur lance la partie

• Ajout d'un mécanisme pour détecter les joueurs connectés à un serveur mais qui ne jouent pas réellement pour gagner des points d'expérience. Ces joueurs ne recevront plus de point à la fin du match.

• Correction d'un bug ajouté dans le patch précédent qui augmentait la visée automatique avec les armes à longue distance.

• Modification de l'efficacité de certaines armes (mitraillettes et, dans de moins grandes proportions, fusils d'assaut). Des changements notables ont été effectués sur les armes MP7A1, MP9 et MTAR21.

• La caméra "à couvert" a été améliorée pour corriger le problème qui permettait à certaines personnes de se cacher et être invisible tout en tirant avec précision.

• Correction du bug qui permettait l'envoi de grenade à travers certains murs
• Les effets sonores des explosions marchent maintenant correctement sur les serveurs dédiés

• Recharger une partie sauvegardée ne réinitialise plus votre degré de difficulté. Ca devrait rendre l'achievement "Rainbow Six Legend" plus atteignable !  […]

Lire la suite

mercredi 14 mars 2007

Le test de Ghost Recon Advanced Warfighter 2


Il y a un an à peine, nous déballions avec fébrilité notre exemplaire next-gen de Ghost Recon Advanced Warfighter (GRAW pour les intimes). Ce jeu, que nous avions attendus après de nombreuses vidéos et de multiples reports, avait été, quelques mois plus tard, complété par un add-on assez conséquent en téléchargement sur le market place. C’est donc très rapidement que les studios d’Ubisoft, ont développé Ghost Recon Advanced Warfighter 2 ! Ce n’est pas un abus de dire que cet épisode n’était pas aussi attendu que son prédécesseur et qu’il n’a pas bénéficié de la même promotion. Mais ce n’est pas peu dire que les Ghost étaient surveillés de près à la suite des sorties quelques semaines auparavant de l’équipe Rainbow, des soldats surdéveloppés de GOW et des héros de COD3 et du temps très court de développement !


Voyons voir ce que les développeurs d’Ubisoft Paris nous ont concocté. L’action prend place quelques jours seulement après la fin de l’intervention des Ghost, visant à déjouer un coup d’Etat au Mexique. L’Amérique Centrale se soulève contre l’interventionnisme américain dans cette zone. Ces rebelles, en possession d’ogives nucléaires et de vecteurs pour les transporter, ont même l’intention de frapper les Etats-Unis sur leur sol et ils sont décidés à utiliser tous les moyens en leur possession. Autant dire que Scott Mitchell et ses coéquipiers ne sont pas prêt de se reposer au soleil ! Surtout qu’ils n’ont que 72 heures pour faire le ménage. Vous en tirerez les même conclusions que moi : ça va saigner ! Avant de débuter la mission solo, vous allez devoir suivre un petit entraînement, une petite mise à niveau technologique ! Et oui, même en quelques jours les équipements peuvent être améliorés et surtout il vous faudra vous dérouiller sur la prise en main des Ghosts (après un passage par les FPS du début d’année) car quelques nouveautés font aussi leur apparition dans ce domaine.


Au niveau des équipements, les principales améliorations sont essentiellement au nombre de deux ! Il s’agit du système avancé de communication et de gestion tactique : le Cross-com 2.0. Comparativement à celui utilisé dans GRAW, vous pouvez désormais, par l’intermédiaire d’une petit caméra, voir directement ce que voient vos coéquipiers et vos équipements. A partir de ces caméras, vous aurez une vison à 360 des environs et vous pourrez également donnez vos ordres par cet intermédiaire (tels que les déplacements, les assauts et les cibles prioritaires). Vous pourrez ainsi commander vos hommes, tout en restant à couvert !!! La deuxième nouveauté concerne votre soutien logistique, après le drone vous avez dorénavant pour vous épauler une véritable armurerie ambulante : le M.U.L.E. Ce petit véhicule blindé pourra également vous servir d’abris (dans la pratique, elle sert quasi uniquement à changer d’arme). Tout comme vos coéquipiers et le drone vous pourrez avoir une vision élargie du champ de bataille par l’intermédiaire de la caméra embarquée. Vous aurez aussi la possibilité nouvelle d’être assisté par des soldats loyalistes, sous votre commandement. Tout comme dans GRAW, à des moments précis, vous pourrez compter sur un soutien aérien (hélicoptère léger ou F15) et sur un soutien motorisé terrestre (char Abrams ou un blindé léger).

Du coté du gameplay , vous aurez toujours la possibilité de choisir votre armement et votre équipe (comme dans GRAW), en vous appuyant sur la description de la mission à venir, intégrant la morphologie du champ de bataille et les troupes que vous devrez affronter. Il y a également des nouveautés non négligeables. Ainsi vous avez désormais la possibilité d’intégrer à votre équipe un médecin. Si vous décidez de vous en passer, vos soldats pourront se soigner, mais dans de moindres proportions que si le médecin était présent. Du point de vue de la prise en main de votre personnage, vous n’allez pas être dépaysé, sauf que c’est toujours et encore plus intuitif, à part le même point négatif récurrent, l’impossibilité de paramétrer votre changement rapide d’arme, comme à la socom (pour les anciens du online sur PS2). Une autre fonctionnalité de GRAW a été conservée au niveau du gameplay, en effet, votre personnage se plaquera maintenant automatiquement contre les murs pour se mettre à couvert, avec tout ce que cela sous entend comme possibilité d’interaction (contrôle des angles morts, tirs en aveugle …). Cette fonctionnalité n’est pas disponible pour le jeu en multijoueur. Il y a également une nouvelle vision infrarouge en nuance de gris, très nette qui s’avère bien plus utile que celle du premier opus. En multijoueur cette vision sera teintée de vert, mais tout aussi utilisable.


Graphiquement, nous retrouvons l’ambiance du premier opus avec un Mexique écrasé par un soleil de plomb. C’est toujours aussi beau et désormais aux paysages urbains, s’ajoute des paysages de moyenne montagne. Tous ces environnements vous offrent une multitude d’approches et de passages qui vous permettront d’exprimer votre sens tactique. De nombreux détails permettent de rendre tout ceci extrêmement réaliste et notamment la gestion des effets de lumières, des ombres, du temps qui passe. Il faut saluer également la gestion des fumées et poussières et les explosions tout simplement magnifiques qui font de GRAW 2 un grand spectacle ! Cette vision cinématographique est désormais un classique dans les productions des studios de développement. Tout ceci est également soutenu par une bande sonore adaptée et de tout premier ordre, avec des détails augmentant l’immersion. Ce parti-pris spectaculaire est d’ailleurs appuyé dans le déroulement de l’action, non stop, où vous alternerez entre des missions en solo (avec ou sans soutien logistique) , des missions en équipe et des séances de shoot en tant que canonnier d’hélico bien trippante !


Ce dynamisme est accentué par la méthode de narration, avec des points de contrôle rapprochés et des objectifs rapidement atteints. Cela va vite, très vite, trop vite et c’est là que le mode solo déçoit ! En effet, vous allez resté sur votre faim, car en moins de 7 petites heures, sans se presser, dans le mode le plus difficile, vous allez sauver le monde américain, avec une petite surprise à la fin ! Il faut dire que vos adversaires savent se mettre à couvert, mais apparemment ils sont radins sur les grenades et répugnent à faire le tour, histoire de vous surprendre. Ce qui est étonnant aussi, c’est que vos coéquipier et les rebelles se retrouveront souvent face à face et ils mettront un temps certain pour réellement se toucher ( autant dire que dans les premières secondes, ils louperaient un éléphant dans un couloir). Pour les possesseurs de la xbox 360, sans live, cela risque d’avoir un désagréable goût d’arnaque pour 70 euros !


Autant le solo risque de vous laisser sur votre faim, autant la partie multijoueur de GRAW 2 va vous combler et vous permettre de jouer de longues heures avec vos amis ! Comme son aîné, la partie multijoueur est très fournie et très facile d’accès. Ainsi vous pourrez jouer en écran partagé jusqu'à 4 joueurs, ou aussi en réseau (lan). Mais ce qui mérite le plus d’attention, c’est la partie Xboxlive, sur laquelle vous pourrez vous retrouver à 16 joueurs.
Vous allez pouvoir donc choisir votre personnage et le paramétrer selon vos goûts et aussi vis a vis de sa "classe" (tireur d'élite, fusilier, grenadier, artilleur), et notamment au niveau des armes par défaut dans les options. Vous pourrez aussi, dans les options, définir la cadence de tir préférée, ce qui vous fera gagner un temps certain au démarrage des parties.
Sur le live vous pourrez jouer en solo, ou en équipe et aussi en coop. Dans ces trois configuration vous retrouverez 3 modes commun, qui sont Elimination, Territoire et Objectif, aux quels s’ajoute en équipe le mode Bataille et le mode Mission. Ce n’est pas moins de 28 types de jeu qui vous permettront de vous éclater sur le live, sans compter les parties personnalisées. Autant dire que chacun trouvera son bonheur en allant des classiques sièges et survivants, jusqu’au mode chasse à l’hélico. Pour couronner le tout, vous aurez accès à une campagne en coop, qui nécessitera une bonne organisation d’équipe avec une sérieuse répartition des rôles.


Vous allez me dire que cette profusion de type de jeu va masquer un manque cruel de map. Au contraire, c’est une autre bonne nouvelle du multijoueur, vous allez pouvoir vous affronter sur 18 cartes (19 en rajoutant la carte Nulle part de GRAW, que vous pourrez télécharger gratuitement en vous inscrivant sur le site d’Ubisoft). Ces cartes sont variées autant par la taille que pour leur environnement. Vous aurez ainsi des cartes urbaines, avec de nombreuses petites ruelles et d’autres avec de larges avenues. Il y a également une magnifique carte en bord de mer, avec épaves et nombreux petits rochers, ou encore la ville dévastée par une tempête ou le site de crash. Ces cartes offrent une multitude de passages, sur plusieurs niveaux pour certaines, de points de tirs, de planques et d’abris. C’est un vrai régal et une réelle bonne surprise !


Graphiquement la partie live n’a rien à envier au mode solo. Vous serez de nombreuses fois induits en erreur par les ombres et la végétation, au point de tirer dessus pour vous rassurer ! Au niveau des armes, la variété est également présente, avec quelques nouveautés comme le Rx4 Storm. Pour le moment, le live ne semble pas souffrir de trop de « lag », du moins pas plus que les autres jeux et dépendant de la connexion de chaque participant. A part l’impression d’avoir à certains moment un vrai arbre de Noël sur l’écran, du fait du nombre trop important d’informations tactiques, et que les personnages semblent parfois sur des roulettes et l’impossibilité récurrente de grimper sur certains petits reliefs (ces deux derniers défauts sont des habitudes de la série des Ghost), aucun flagrant défaut n’a été relevé. Ubisoft semble avoir pris les désirs des joueurs en considération, ainsi par exemple, parmi les nombreuses options, vous pourrez choisir de désactiver le contenu téléchargé ! En effet, sur GRAW, le téléchargement de l’add on, empêchait de jouer avec les joueurs ne le possédant pas, ce qui avait fait grincé pas mal de dents et laissait l’impression aux joueurs qu’on leur forçait la main.


Une fois de plus, Ubisoft semble avoir réussi son pari ! Ce nouvel opus de Ghost Recon , malgré un temps de développement réduit est une réelle bonne surprise pour les sceptiques (dont j’étais). On peut bien évidemment lui reprocher d’être bien trop court en solo, mais tout ceci est vite oublié en voyant le mode Live ! C’est toujours très beau et très bien réalisé pour nous faire vivre à plein les aventures des Ghost.

Ambiance Sonore : 19/20
Un sans faute pour l’ambiance sonore, un vrai plus dans le jeu.

Graphisme : 19/20
Du grand spectacle, des explosions saisissantes, des environnements riches et variés : c’est beau !

Jouabilité : 17/20
Quelques nouveautés bienvenues, une prise en main intuitive et rapide.

Mode Solo : 16/20
Toujours la chaleur écrasante du Mexique et un action sans temps morts, avec toutes sortes d’objectifs et de véhicules et de situation. Mais c’est trop court, à limite de l’abus.

Mode XboxLive : 19/20
Un live, aussi beau que le solo, riche et varié, qui fait plaisir à jouer ! Le véritable atout de ce jeu.

Note Générale : 18/20

Un deuxième opus de qualité, malgré un temps de développement très court, à croire qu’il était quasiment prêt lors de la sortie de son aîné ! Quoiqu’il en soit, il est de l'étoffe des jeux dont on fait grand hit pour le Xboxlive !
 […]

Lire la suite

vendredi 16 février 2007

GRAW 2 : le site officiel

Annoncé pour début mars, GRAW 2, vous propose de vous tenir au courant et de pouvoir visualiser divers éléments ( screenshot, images, vidéo ....) grâce à la mise en place du site officiel.
Le site officiel de GRAW 2


La démo multijoueur est programmée pour le lundi 26 février 2007 à la première heure, autant dire qu'il va y avoir des embouteillages sur le market place de la 360 !
 […]

Lire la suite

Les Lapins Crétins

Rayman et les lapins crétins arrivent bientôt sur la XBOX360, pour palier à l'absence de la fameuse Wiimote, il y aurait apparemment une compatibilité avec la live vison, par l'intermédiaire de 37 petits jeux. Autant dire que ce n'est pas gagné, vu les débuts des jeux utilisant la live vision (totem ball)!


La date de sortie du jeu est prévue pour la fin Mars 2003. Pour les fans de ces lapins débiles et retrouver pas mal de vidéos loufoques et d'autres goodies, dont Superlapin crétin, sur le site du jeu : Rayman et les lapins crétins.
En passant, les figurines disponibles chez ubi art sont géniales

 […]

Lire la suite

Pack Red Edition pour Rainbow Six Vegas

Ubisoft annonce officiellement la sortie de contenu téléchargeable pour Rainbow Six Vegas pour la fin mars 2007 ! Dans les premières rumeurs, il devait y avoir une dizaine de cartes nouvelles et deux modes de jeu. Finalement ce serait, 3 nouvelles cartes et 2 nouveaux modes de jeux. Vous pourrez avoir plus d'information sur le contenu en allant sur le Site de rainbow six vegas


Par contre ne vous attendez pas à la gratuité de ce pack : 800 points devraient être nécessaires pour se le procurer. Je m'avance surement en disant cela , mais en ce moment la gratuité n'est pas la mode sur le xbox live.  […]

Lire la suite

dimanche 4 février 2007

GRAW 2 multijoueur en Vidéo

Après la démo disponible sur le live, voici que les vidéos commencent à faire leur apparition, ainsi que quelques images. Voici deux vidéos disponibles sur le mode multijoueur


Graw2mp1
envoyé par cazuryt



Graw2mp2
envoyé par cazuryt


Le jeu est prévu pour mars. C'est vrai que les vidéos sont alléchantes ...

Edit 06/02/07 : rajouté en partie téléchargement les vidéos, en espérant que cela soit de meilleure qualité  […]

Lire la suite

samedi 13 janvier 2007

GRAW 2 se dévoile

Prévu pour dans quelques petits mois, la suite de GRAW, commence à faire sérieusement parler d'elle. Les images commencent à sortir de plus en plus, ainsi que les vidéos du gameplay également. En voici une que vous pouvez retrouver parmi d'autres sur Leaguexbox.



Concernant CALL Of Duty 3, une map gratuite est disponible sur le market place du xbox-live : map nommée champs, avec une église et un cimetière , un passage en sous bois et autres petites joyeusetés de la campagne. Le poids du téléchargement est de 170 Mo environ.  […]

Lire la suite

samedi 23 décembre 2006

Jingle bells, Jingle bells...

Des lapins déjantés, une promo tout azimut et bien pensée, voici une petite vidéo de saison :



On peut aussi se procurer des petites figurines bien sympa sur le site suivant : UbiArt

Celle que j'ai prise est excellente :

Le jeu "Rayman contre les Lapins Crétins" sera disponible sur la Xbox 360 à partir du 30 janvier 2007.  […]

Lire la suite

dimanche 12 novembre 2006

Ghost Recon Advanced Warfighter : Test

Enfin elle est là, devant moi, cette galette tant attendue. Forcement, l'attente est grande avec le matraquage d'images, de vidéos, de news et de reports ! Allons donc voir ce que cache cette nouvelle version des Ghost. Messieurs, il est temps de revêtir votre treillis (où votre costume de lapin rose pour les plus excentriques et suicidaires) et de vous équiper de votre arme favorite et de reposer vos bouquins de Tom Clancy (on peut toujours rêver les gars, non ?).

Découvrons ensemble Tom Clancy’s Ghost Recon Advanced Warfighter.

Prenons d'assaut l'interface du jeu et le gameplay :

Au niveau du menu, ce n'est pas révolutionnaire, vous serez face au dur de choix de choisir entre le mode solo, le mode multijoueur ou la partie rapide (multijoueur à 4 en local). La vidéo introductive alléchante pour nous présenter l'environnement du jeu apparaîtra après quelques secondes d'attente.


L'interface visuelle a quelques peu changer et elle est surtout plus riche en informations qu'avant, car désormais vous avez dans votre affichage tête haute, un petit écran vous liant avec vos coéquipiers et vos unités de soutien : c'est le Cross-Com. Vous pourrez ainsi voir leur statut et voir ce qu'ils voient aussi, mais aussi leur donner des ordres par cet intermédiaire. Avec la quantité d'informations affichées, par moment en mode solo, cela fait un peu guirlandes électriques et ça clignote de partout. La vision nocturne a aussi été revisitée, elle est beaucoup moins nette qu’auparavant pour plus de réalisme, donc un peu plus délicate à utiliser.
Bien sur avec ces nouvelles fonctionnalités, l'affectation des commandes a été légèrement modifiée, sans être bouleversée. Cela demandera qu'un petit temps d'adaptation.

Maintenant que les commandes sont parfaitement maîtrisées, nous pouvons continuer notre percée plus avant dans le jeu.

Comme dans les versions précédentes (pourquoi changer une équipe qui gagne ?) les vidéos vont vous présenter le déroulement de l’histoire, Ubisoft a bien mis le paquet sur ces séquences pour vous scotcher graphiquement (ce que nous attendions pour cette console next-gen). Graphiquement, les gars de GRAW se sont défoulés pour nous fournir un environnement de guérilla urbaine réaliste pour la campagne solo et des maps léchées pour le multijoueur. Le décor gardera les stigmates de vos tirs. Les explosions sont aussi très bien rendues (notamment la séquence de destruction de blindé dans un tunnel magnifique) et l’effet de souffle vous fera trébucher. Il y a ainsi tout au long du jeu un fourmillement de petits détails qui vous plongera dans l’ambiance. Tout ceci est efficacement épaulé par une bande sonore exceptionnelle (c’est peut être un peu fort), notamment au niveau des sons d’ambiance (testez les par exemple au niveau des poubelles avec les mouches ou les pleurs des enfants dans les faubourgs de Mexico).


Attaquons nous à la campagne solo.

Le solo, ne boudons pas notre plaisir, est réussi, autant le dire tout de suite. Contrairement à d'autres FPS où l'action est non stop d'un bout à l'autre des niveaux, ici vous aurez le temps d'appréhender la situation et d'étudier la carte pour trouver le meilleur passage, mais cela ne veut pas dire qu'il n'y ait pas d'action, au contraire, lors des engagement vous allez devoir faire souvent face sur plusieurs fronts et hiérarchisées les menaces et parfois ne pas hésiter à utiliser les grenades fumigènes. Ainsi, On aimerait que parfois les points de sauvegardes soient plus rapprochés ou libre afin d'éviter de recommencer une bonne petite dizaine de fois certains passages, quand il ne vous reste pour recommencer que quelques gouttes de sang. Lors des missions solo, il faudra alterner entre des phases de transferts héliportés , où vous serez au commandes des mitrailleuses rotatives Gatling (attention à ne pas les griller) et des phases au sol parfois en solo ou en équipes, et des phases de protection de personnages importants, Lors de ces périodes de jeu, des renforts vous serons accordés sous forme sous d'un drone, vous permettant de repérer les positions ennemis, soit d'un hélicoptère Apache de soutien ou alors d'une unité blindée. Ces deux derniers engins vous permettront parfois de nettoyer la zone du surplus d'ennemis. Ils se montreront très utiles pour anéantir les unités motorisées ennemis. Mais ils ne sont pas invulnérables et pourront être détruits par les tirs adverses…

Au cours de ces missions différents objectifs vous sont attribués (souvent vous rendre à un point donné, ou détruire une cible), à vous ensuite de choisir la manière dont vous allez réussir à les remplir. Certains chemins sont plus faciles que d'autres car vous arriverez ainsi par exemple sur le flanc des ennemis. Il y a ainsi une certaine liberté. Pour certaines missions, vous pourrez former votre équipe et choisir vos armes dans une sélection parfois réduite. Le choix de votre arme est primordial, car vous ne pourrez plus en changer durant le reste de la mission, à part si vous en récoltez une sur les cadavres.



Malheureusement pour vous, vos adversaires ne sont pas tous des manchots et ils ne sont jamais solitaires, le résultat est simple, même au niveau normal, votre barre de santé va rapidement se dégrader et vous ne pourrez pas vous soigner comme vous soignez vos coéquipiers. L'intelligence artificielle des ennemis n'est pas exceptionnelle et ils ont surtout pour eux l'avantage du nombre, contrairement à nous. Nos coéquipiers sont quant à eux très inégalement vifs et ne vous couvrirons pas toujours avec une parfaite efficacité et vous vous effondrerez parfois lamentablement touché par un adversaire, pourtant dans la ligne de mire de vos coéquipiers.
La durée de vie se limite à une bonne quinzaine d'heure pour la campagne au niveau normal pour un joueur moyen. Mais ce sont des heures bien remplies et riches en plaisir.

Mais, comme la majorité des jeux de la XBOX360, c'est le mode multijoueur online qui est la partie la plus attendue de ce jeu, C'est ce mode qui transforme, à longueur de nuits, nos salons et chambres en vastes champs de batailles, théâtres d'embuscades et de tactiques moins glorieuses.

Vous allez pouvoir donc choisir votre personnage et le paramétrer selon vos goûts gants à la tenue, à la couleur de sa peau et aussi vis a vis de sa "classe" (tireur d'élite, fusilier, grenadier etc ...)


Les maps sont au nombre de 10. Certaines pouvant rappeler un peu Far Cry comme vallon rocheux ou même rappeler pour certains le jeu Socom avec la map « temple ». Elles sont assez variée aussi bien en taille qu'en environnements (en allant des plages du Mexique au faubourg de Mexico). Toutes les classes de personnages y trouveront bonheur. Certaines sont a plusieurs niveaux et toutes offrent une multitude de passages, recoins et culs de sac (peut être même trop parfois). Il y a aussi de nombreuses zones d'ombres pouvant vous dissimuler pour récupérer un peu. Ces maps fourmillent de détails propres à vous noyer dans l'ambiance.

Les modes de jeu sur le live sont classiquement les suivant : solo, en équipe et en coopération (avec des missions co-op exclusives). Ghost Recon Advanced Warfighter est jouable à 16 sur le Live. Vous ne serez pas déboussolez car vous retrouverez les types de jeu : survivant, hamburger hill, domination, Tireur d'élite et siège et vous pourrez même dans certains cas créer votre propre type de partie.


Ce mode de jeu est paramétrable par une multitude d'options classiques à la série des Ghost Recon allant de la restriction de l'armement à l'affichage des ennemis et alliés sur les cartes ou sur le HUD.
Tout comme dans le mode solo, vous pourrez ici aussi contrôlez un drone qui permettra de débusquer les snipers et campeurs (abattre ce drone n'est d'ailleurs pas une chose des plus facile). Le mode de sélection de l'arme à changer et s'effectue avant le lancement de la partie et par présélection, ce qui est plus rapide et pratique. Désormais le bazooka n'est plus une arme complémentaire, mais il est considéré comme une arme principale. Donc autant vous entraînez à changer rapidement d'armes, car avec le changement automatique vous aurez les grenades par défaut. Des grenades fumigènes font aussi leur apparition. Pour être efficaces avec les grenades, il va falloir s'entraîner un peu, au risque de décimer son équipe. Le choix des armes n’est plus aussi riche qu’auparavant, il faut notre l’absence de silencieux pour les snipers, mais la possibilité de transpercer certains éléments de décors, lorsqu’un ennemi se trouve derrière.

Lorsque vous serez abattu, il y a pendant un court laps de temps, un retour sur l'endroit où se trouvait votre bourreau (une petite fonctionnalité que l'on retrouve de plus en plus sur les FPS).


A lire ce qui précède, on a l’impression que le titre n’a que des qualités. Il y a tout de même quelques défauts. Qui sont entre autres, le déplacement du personnage en multijoueur, car on a parfois l’impression qu’il se déplace sur des roulettes. Il y a aussi la mise à couvert automatique qui est à la longue gênante, ainsi dès que l’on s’approche trop d’un mur , votre personnage va se coller dos à celui, ce qui va limiter vos mouvements. Il y a aussi ce problème récurrent des 3 derniers Ghost Recon, qui est l’impossibilité de monter sur certaines zones, ainsi par exemple sur les maps vous aller trouver une multitude de caisses sur lesquelles vous pourriez vous hisser pour regarder par-dessus un mur. Pour le mode solo, le personnage « méchant » est très mal fini graphiquement et ne colle pas du tout avec l’ambiance de la campagne. Il est aussi sûr qu’a l’usage de petits défauts apparaîtront sur le jeu, certains identifiés par Ubisoft feront sûrement l’objet de patchs (allez quelques petites maps et armes supplémentaires, ce serait bien).


En conclusion, la partie solo de GRAW, basée sur la guérilla urbaine, tire son épingle du jeu, malgré une durée de vie un peu courte et une certaine monotonie vers la fin. Elle est efficacement épaulée par une réalisation graphique et sonore de haute volée. Un vrai régal. De plus cette très bonne prestation solo est une exploitation du monde Xboxlive enfin digne des consoles nouvelles générations.

Ambiance Sonore : 19/20
Un sans faute pour l’ambiance sonore, un vrai plus dans le jeu.

Graphisme : 19/20
Beau, riche en détails et effets qui font honneur à la série des Ghost Recon et à la Xbox 360

Jouabilité : 16/20
Une nouvelle vue par dessus l'épaule disponible, en sus de la vue FPS classique, avec quelques nouveautés bienvenues et nous obligeant à jouer différemment. Adaptable à tous les styles de joueurs.

Mode Solo : 17/20
Une petite visite guidée de Mexico, de jour comme de nuit, avec toutes sortes d’objectifs et de véhicules. Une campagne un peu courte mais séduisante.

Live : 18/20
Enfin un jeu 360 redonnant ses lettres de noblesse au live. Des nuits de combats en perspective !


Note Générale : 18/20
Un saut de génération réussi pour Ghost Recon, qui s’annonce comme le jeu star du live pour les débuts de la Xbox360, avec une campagne solo loin d’être anecdotique.

 […]

Lire la suite

vendredi 14 avril 2006

Le test de Blazing Angels



Petits nous avons tous joué avec des maquettes de Spitfire et autres Corsair, devant la série mythique des têtes brûlées ! Rares sont les jeux vous permettant de prendre les commandes d'un avion sur console. Il y avait bien sur playstation2 ou crimson sky sur xbox. Il y avait aussi Heroes of the Pacific de Codemaster sorti quelques mois avant l'arrivée de la nouvelle génération. Dans cette même veine des combats aériens sur des vieux coucous, il y a désormais Blazing Angels : Squadrons of World War II sur la seule console Next gen existante. Il est temps d'enfiler le flying Jacket, d'attacher son parachute et d'embrasser la Pin up sur la carlingue ! C'est parti pour le looping-test de Blazing Angels des studios Ubisoft.



Dans le mode carrière, ce jeu va vous mettre dans la peau d’un as de l’aviation américaine. Au coté de 3 coéquipiers, vous allez exercer vos talents sur tous les théâtres d’opération de la Seconde Guerre Mondiale, du ciel anglais aux îles du pacifiques en passant par les déserts d’Afrique du Nord aux fjords de Norvège. Ces combats pourront se dérouler aussi bien au dessus de la mer (campagne du Pacifique) qu’au dessus de villes comme Paris (et passer sous la Tour Eiffel), Londres, mais aussi Berlin. Vous aurez ainsi 18 missions à accomplir. Ces missions sont de difficultés inégales et par conséquent de durée tout aussi inégales, mais elles sont variées dans leurs objectifs. Vous allez ainsi pouvoir, bombarder des navires, des convois, des aéroports voire même des villes entières aux commandes d’une forteresse volante ; torpiller des navires ; accomplir des missions de reconnaissance aérienne, des combats aériens contre des chasseurs, des bombardiers légers et lourds ; mais aussi des missions d’escorte d’avions ou de convois et des missions de soutien aérien des troupes au sols (. Bien sur pour mener à bien ces missions, vous allez prendre les commandes de nombreux avions, du vieux biplan, au Spitfire, en passant par les hurricanes et autres P51.



Vos coéquipiers viendront par moments vous donner un coup de main, de bon aloi. Chacun de vos coéquipiers à un rôle bien spécifique. Ainsi Tom, sera votre garde du corps, à votre demande, il entraînera à sa suite, l’adversaire qui vous visait. Joe sera votre mécanicien en chef qui vous guidera pour faire des réparations en cours de vol pour remettre en état votre avion (par une combinaison simpliste de touches). Et enfin Franck, véritable Pitbull qui à votre commandement fera des ravages parmi les rangs ennemis. Autant dire qu’au fur et à mesure que la guerre avance et que vous engrangez des victoires, votre expérience augmente ainsi que celle de vos coéquipiers qui sont très efficaces. Selon votre rapidité à remplir les missions et votre efficacité à détruire les cibles adverses, vous recevrez un grade, en allant jusqu'à la médaille quand c’est parfait. Vos performances vous permettront de débloquer plus ou moins des avions. Vous pourrez finalement au total prendre 42 avions. Il faudra une petite dizaine d’heures pour terminer la campagne solo. Heureusement pour améliorer la durée de vie du jeu, les développeurs ont intégrés d’autres modes de jeu permettant de débloquer des bonus. Le mode mini campagne (thématique) permettra d’améliorer l’armement, le mode arcade (abattre 3 série de 12 avions ) permettra d’augmenter les capacités des avions et le mode duel vous permettra de débloquer des couleurs spéciales (« as ») pour vos avions.



Le gameplay est assez facile à prendre en main (par exemple, les ordres aux coéquipiers sont facilement attribuables grâce au pavé directionnel de la manette), mais néanmoins il souffre de nombreux défauts. Ainsi les attributions de certaines fonctions ne sont pas pratiques, ainsi le stick droit se voit attribuer la commande de d’accélération et de décélération, le roulis, et l’arme secondaire. Autant dire que parfois, vous mettez votre dextérité à rude épreuve pour arriver à suivre une cible, décélérer et lancer une roquette. De plus, les commandes ne sont pas paramétrables. Un autre défaut concernant l’accélération, c’est que vous devez jouer constamment sur les gaz, vous ne pouvez pas fixer la manette des gaz à un « débit donné ». A cela s’ajoute, le fait que vous n’avez aucune indication à l’écran de votre direction, de votre vitesse ou même de votre assiette. C’est un parti pris par les développeur de nous faire vivre le jeu comme un film. Il n’y a que la vue de derrière disponible, pas même une vue du cockpit (ou alors elle est très bien cachée !). Votre cible est indiquée par des petits curseurs, mais heureusement que vous pourrez la suivre des yeux, car il n’y a aucune indication sur sa position à l’écran (d’habitude une petite flèche vous indique la direction générale de votre cible). Il y a parfois une grande quantité d’avions dans le ciel et d’unités au sol, il serait dommage de décimer vos propres troupes dans le feu de l’action, un code couleur vous permet de ne pas vous tromper (rouge pour les ennemis et vert pour les alliés). L’impression de se trouver dans un film est renforcée par la gamme de couleur, elles sont très froides, dans des tons assez vert et bleu. C’est assez surprenant au démarrage, mais on s’y habitue très bien ensuite.



Par contre, vous aurez probablement du mal à vous croire sur une console de nouvelle génération. Ce n’est pas très beau de loin, mais de près c’est encore pire ! Les avions sont pourtant bien modélisés (et encore …), mais le reste beaucoup moins. C’est le défaut le plus pénalisant du jeu. Ne vous approchez pas d’une forêt, vous allez avoir peur. L’eau n’est pas du tout réaliste, alors que si vous faites du rase-mottes, votre avion va soulever des gerbes d’eau (tout aussi moche !). Pendant que vous serez au ras des pâquerettes, passez donc sous un pont, mais ne soyez pas surpris de voir voler les camions passant sur celui-ci. Les bateaux donnent l’impression d’être au dessus de l’eau et non pas dans l’eau. Ne parlons pas des quelques soldats traînant d’ici de là, qui courent en rond. C’est malheureux à dire, mais la réalisation n’est pas à la hauteur, d’autant plus que l’affichage donne l’impression de ramer. Les graphismes et autres effets sont à mettre au second, voire troisième plan. (À part la vidéo introductive pas si mal que ça en voyant le reste)
La bande son est aussi inégale. Les bruitages pour les avions semblent assez fidèles avec ce que l’on a pu entendre dans des documentaires ou films. La musique est de circonstance et assez réussi dans le genre héroïque. Mais les dialogues et voix en anglais ne s’intègrent pas dans le ton du jeu (le résistant français est assez drôle a écouter).



Heureusement, le mode live sauve un peu l’honneur. Comme dans tous les jeux, vous pourrez choisir votre type de partie (avec ou sans classement) et en créer une si rien ne vous convient. Ainsi vous pourrez soit jouer en coopération, en équipe ou en solo.
En coopération, vous pourrez revivre les missions du mode solo, avec l’aide de 3 joueurs. Mais il y a également des missions de bombardement, de protection contre des kamikazes …
En mode solo ou équipe, vous aurez les inévitables dogfiht, avec des avions dans tous les sens. Mais aussi des parties avec objectifs, prendre la base de l’équipe adverse, défendre ses troupes etc. Mais autant dire que les quelques parties existantes sont surtout des combats aériens, donc attention de ne pas faire trop chauffer votre armement au risque de vous retrouver sans puissance de feu face aux Barons Rouges du live. Malheureusement, à moins d’avoir une excellente connexion, dès que vous serez une douzaine, le jeu va perdre en fluidité et les avions auront des trajectoires loufoques. Mais sinon globalement le mode live est tout de même assez réussi.



Ambiance Sonore : 12/20
Une musique d’ambiance réussie, des bruitages convaincants, mais des dialogues inadaptés.


Graphisme : 7/20
Il ne devait pas sortir que sur Xbox à l’origine ?


Jouabilité : 11/20
Un point de vue cinématographique assumé et imposé, mais pas forcement pratique à l’usage.


Mode Solo : 15/20
Un peu court mais des missions variées avec un large panel d’objectif.
Quelques missions assez ardues tout de même.


Live : 14/20
De rudes combats en perspective pour peu que l’on ne soit pas trop nombreux !
Mais un mode coopératif intéressant.


Note Générale : 10/20
Au final, Blazing angels, Squadrons of Wolrd War II, est une réelle déception. Pourtant, ce jeu ne manquait pas d’atouts pour se faire une place au soleil. La trame du jeu est intéressante et la partie live promettait des combats aériens d’anthologie, mais c’était sans compter un torpillage en règle par une réalisation graphique en dessous de ce que l’on pouvait attendre pour la Xbox 360.
 […]

Lire la suite

page 2 de 2 -